Namur se (re)met au hip hop

Frontstage - Hip to hop

L’expo bruxelloise a dû donner des idées. La vague des rappeurs francophones made in chez nous aussi. Bref, la capitale wallonne s’offre dès ce mardi (quasi) une semaine de hip hop, au travers de (quasi) tous les arts de cette culture.

La chose s’intitule « From Hip to Hop », est organisée conjointement par le Centre Culturel de Bomel et le Théâtre de Namur. C’est une première, même si le hip hop a déjà eu le temps de s’implanter entre Meuse et Sambre. La preuve par les inoxydables danseurs de Namur Break Sensation. Ou, il y a quelques jours à peine, par ce même Théâtre plein à craquer pour Caballero & JeanJass, programmés là, bonne idée, dans le cadre du festival Beautés Soniques.

De la danse, donc ? Oui, au travers de quatre spectacles, et notamment Hashtag 2.0 (vendredi 10 et samedi 11 novembre à 20h30 au Théâtre Royal). Il s’agit là de la nouvelle création du Pockemon Crew, compagnie lyonnaise mais aussi groupe de compétiteurs (influencés par le breakdance, la capoeira ou encore la danse hindoue), qui dénoncent ici – dans la bonne humeur – les travers de notre hyper connexion.

Stijn Coppens et Ian Dykmans exposeront leurs photos. Le premier, gantois et passionné par les classiques du rap, a entre autres choses suivi les incontournables américains comme Ice T, Public Enemy ou Rakim. « Supporting hip hop since 1987. Documenting the Culture since 2008 », affiche-t-il en guise de devise. Ses portraits sont à découvrir sous l’intitulé « Like a shot ». C’est une première, en plus ! Quant au second, il photographie les performances nocturnes de Bonom dès 2007 : c’est donc au même Bonom qu’est consacrée sa série « Le fantôme du squelette ».

Frontstage - Hip hop - Crédit Stijn Coppens

Pas de hip hop sans graffiti ! Cet après-midi, à l’occasion de l’ouverture, deux crews proposeront des performances live, notamment sur une voiture. Deux crews et non des moindres, à la fois artistes et contestataires : les Bruxellois de CNN199 et les Liégeois de JNC. Ces derniers œuvrant depuis 25 ans, c’est aujourd’hui l’occasion d’un bouquin (25th Jnckingz anniversary) préfacé, excusez du peu, par Henry « Style Wars » Chalfant (infos : GhettoBlaster, rue de la Cathédrale 46, 4000 Liège, 0493/30.62.71).

Frontstage - JNC

Que serait un rappeur sans son dj ? Bonne question, et on croit savoir qu’elle fait débat ! En attendant, ils seront cinq, des magiciens de la platine, à rejoindre Namur pour l’occasion : Grazzhoppa, qu’on a vu et entendu avec De Puta Madre, Jurassik Mark (aussi un des bboys de Namur Break Sensation), Turtle Master, également beatmaker, éclectique et auteur en janvier avec Soul T d’un « Let me in » soft et funky, KO-Neckst (platineur offishal de Convok, Give Me 5, Les Autres…), et Kwak, qui sait tout du groove, du funk et de la soul, la preuve par ses soirées Strictly Niceness.

Projections, customisation de sneakers, librairie hip hop et rencontres avec les artistes sont également au programme.

 

Didier Stiers

From Hip to Hop, du 7 au 11 novembre, Namur. Infos : www.hiptohop.be et 081/22.60.26

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>