Bye bye, Mark E. Smith !

J165095403

La tête pensante et chanteur du groupe The Fall est décédé ce mercredi. Il avait 60 ans.

On en parlait encore il y a peu avec les mecs de Shame, qui éprouvent pour l’irascible autant que génial et prolifique Mancunien (The Fall compte 32 albums studio à ce jour) respect et admiration. Notamment « parce qu’il n’a jamais manifesté aucune intention de jouer le jeu selon les règles ! »

En réalité, Smith aura été le seul membre d’origine du groupe (post) punk né en 76 et qui aura vu passer près de 60 musiciens ! Because les humeurs du patron, vous voyez ! Lequel patron avait vu un concert des Sex Pistols alors qu’il travaillait sur les docks, et ça l’avait inspiré… Persuadé d’être incompris – mais après tout ça le faisait plus marrer qu’autre chose – le bonhomme et ses troupes entament leur parcours influencés par Can et le rock garage, canal Stooges.

Avec les années, The Fall devient culte. Et ses sonorités abrasives comme son sens de la parcimonie dans les notes, ou cette manière de chanter parfois plus proches de la récitation ou de la harangue, s’avèrent pas mal influentes : Franz Ferdinand mais aussi LCD Soundsystem, Suede ou encore Sonic Youth lui auront un jour ou l’autre rendu hommage. Sans oublier les électroniciens de Mouse On Mars avec lesquels il s’est offert cette petite escapade, en 2007, sous l’étiquette Von Sudenfed.

Le genre de bonhomme, Mark E. Smith ? « Un type compliqué et un dictateur », selon Brix, une de ses ex, et un temps guitariste du groupe. Également un commentateur acide, impertinent, que ce soit en interview, dans ses textes, la lecture des résultats d’un week-end de foot (authentique) ou dans les pages de Rénégat, sa « bio » parue en 2008 et traduite en français huit ans plus tard. Tenez, à propos des Libertines : « Chez Pete Doherty et pas mal de jeunes gars d’aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on joue à la rock-star sans rien offrir de consistant derrière. » A Dour aussi, on a quelques souvenirs : « Il refusait de venir parce qu‘il n’aimait pas le nom du festival, raconte sur Facebook Alex Stevens, le programmateur. On avait fait fabriquer pour Noël des bières avec l’étiquette Dour dessus et on lui en avait envoyé un colis pour le faire changer d’avis. Il a finalement accepté et a confirmé la date avant de changer d’avis et annuler… » Dieu sait pourtant qu’il ne crachait pas sur un verre, ce fan de Philip K. Dick…

Mark E. Smith avait connu de gros soucis de santé l’an dernier. Selon Pamela Vander, sa partenaire et manageuse qui n’a pas donné plus de précision, il est décédé ce mercredi matin, chez lui.

Les hommages se succèdent, désormais. Sur Twitter, on a ainsi pu lire ceux des Pixies, de Win Butler (Arcade Fire), Cedric Bixler Zavala (At The Drive-In), Mouse On Mars, Third Man Records (la boîte de Jack White), Graham Coxon (Blur), Mat Osman (Suede), Cat Power, l’acteur Paddy Considine (Peaky Blinders), Andy Bell (Erasure), du réalisateur Edgar Wright, de Damian Abraham (Fucked Up), Stuart Murdoch (Belle And Sebastian), Liz Phair ou encore, Billy Bragg…

Didier Stiers

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>