Du F. dans le texte : et les 4 finalistes sont…

Frontstage - Du F

Atome, Mortalcombat, ICO et Circé Deslandes se retrouveront le 24 mars sur la scène de la Rotonde au Botanique.

Ils étaient 163 le jour des présélections, ils ne furent plus que 12 ces vendredi et samedi pour les demi-finales à la Maison des Musiques. Le jury a tranché : voici les quatre groupes et artistes qui participeront ce 24 mars au Botanique à la finale du concours Du F. Dans Le Texte. Parmi eux, celui ou celle qui succèdera à Carl, Veence Hanao, Faon Faon, Insecte, JakBrol… On passe les troupes en revue ?

Atome, c’est le duo « french pop » que forment Remy Lebbos (guitare, chant) et David Picard (synthétiseurs, chœurs). Le premier s’est manifesté avec les Vismets, le second avec Applause. En live, ils sont accompagnés par Nicolas Collaer (batterie, également croisé avec les Vismets) et Catherine De Biasio (synthétiseurs et chœurs, quand elle n’est pas occupée avec Blondy Brownie).

Mortalcombat n’a pas non plus surgi out of the blue puisqu’il s’agit du nouveau projet de César Laloux, ex-percussioniste/claviériste/voix de BRNS et qu’on a revu depuis dans Italian Boyfriend. Il revient ici avec Sarah Riguelle, Italian Boyfriend elle aussi. Tous deux se disent fascinés par Metronomy, Air… Et leur pop synthétique s’écoute également sur Vacances en France, un ep tout neuf.

Salim Elakkari alias ICO a débuté dans un conservatoire, options piano et solfège, mais figure aujourd’hui parmi les rappeurs et beatmakers qui montent. En plus d’emmener un backeur pas ordinaire… A 25 ans, ce Bruxellois kiffe la vague alternative US et cultive une sorte de minimalisme riche en punchlines rigolotes. Loïc Nottet lui doit la production de « Wolves », extrait de Selfocracy.

Circé Deslandes est auteure, compositrice, interprète, performeuse et… cartomancienne ! La Française compte déjà deux albums à son actif, dont Oestrogenèse produit en 2015 par Kid Loco, avec la contribution de Marc Collin (Nouvelle Vague) et Yan Péchin (Bashung, Thiéfaine…). Poésie et mots crus sur des prods électroniques souvent sombres, signée Mathieu Calmelet.

La suite, ce sera donc ce 24 mars au Botanique. Chacun aura droit à un set de 25 minutes… Côté prix :  des prestations scéniques offertes par les différents festivals d’été et programmateurs de salles. Le groupe ou l’artiste remportant le concours bénéficiera en outre d’un accompagnement proposé par le Conseil de la Musique (aide à l’enregistrement d’un ep, coaching, aide financière…).

Didier Stiers

 

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>