Que vont devenir le Recyclart et le Magasin 4?

20180213_113812

Alors que le Recyclart a fermé ses portes comme il se devait, par une descente de police, on fait le point sur la situation et l’avenir des deux salles underground de Bruxelles en sursis, le Recyclart et le Magasin 4 .

Magasin 4

Depuis qu’elle a installé son fouilli du côté de l’avenue du Port, l’équipe du Magasin 4 savait que tôt ou tard, elle allait devoir déménager, Bruxelles Environnement voulant réaménager complètement l’endroit pour en faire un parc. La date est désormais arrêtée : le 1er novembre 2018, le Magasin changera de crèmerie. Pour aller où ? Telle est la question.

Ben et l’équipe du M4 se veulent rassurants : « On ne peut pas crier au loup. Dès le départ, c’était précaire, on le savait. On a même eu de la chance. C’était supposé être deux-trois ans, finalement, on sera resté près de dix ans ». Selon lui, le Magasin a le soutien de l’Echevine de la Culture de la Ville de Bruxelles, Karine Lalieux, laquelle aurait déjà offert une proposition de logement. « Mais on attend toujours une officialisation. C’est une proposition solide qui nous convient parfaitement, à long terme moyennant deux déménagements, mais tant que rien n’est signé, à part dire qu’on travaille à une solution, on ne peut pas ajouter grand chose ».

Affaire à suivre, donc. Mais qu’on se rassure, le Magasin 4 survivra à un nouveau déménagement. Reste une grosse demi-saison du côté de l’Avenue du Port pour partir en beauté.

http://www.magasin4.be/

mag4_fat-9-620x400


Recyclart

Côté Recyclart, les dés sont jetés. La fête d’adieu de 36 heures non stop à la gare de la Chapelle ayant même été gâchée, la police étant venue y mettre fin avant l’heure. La raison du déménagement du Recyclart est liée aux normes en matière de sécurité. Infrabel, propriétaire du lieu, estimant qu’en cas d’incendie dans la salle, le plafond est trop peu épais pour empêcher les flammes d’atteindre rapidement la voie ferrée. Il faut donc faire des travaux et les locataires doivent trouver un autre lieu. De manière provisoire ? C’est toute la question.

L’équipe espère en effet réinvestir les lieux une fois les travaux faits. Ou plutôt, s’installer dans la salle juste à côté, toujours gare de la Chapelle, mais qui bénéficierait d’une sortie du côté de la rue des Brigittines plutôt que du côté Ursulines, ce qui arrangerait tout le monde, le voisinage comme le public. Voilà pour le meilleur des scénarios, mais il ne dépend pas du Recyclart, mais plutôt d’Infrabel.

Là dessus, une nouvelle tuile tombe sur le centre qui est à la fois centre culturel, bar-resto et atelier de bois et métaux. C’est ce dernier, le centre de production FABRIK qui doit désormais également quitter ses espaces situés à proximité du marché aux puces.

Pour l’heure, Dirk Seghers, coordinateur et programmateur du centre culturel, explique qu’il cherche un nouveau logement. Qui pourrait se trouver le long du canal à Molenbeek, selon l’échevin Karim Majoros qui a lui même fait cette proposition. Une proposition que l’équipe va étudier, bien qu’elle souligne qu’il n’existe aucune piste concrète de nouvel espace pour le moment. Elle est toujours à la recherche d’un espace “de plus ou moins 1800 m2 pour permettre à 34 personnes de poursuivre leur travail”, dit un nouveau communiqué. Pour un déménagement temporaire ou définitif ? Une seule chose est sûre selon Dirk, le Recyclart continuera d’exister.

DIDIER ZACHARIE
(avec ARTHUR SENTE)

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>