#Nuits18 : Dessine-moi un bon son !

Frontstage - VH6

Il y a de ces retours qu’on finit par ne plus espérer… et qui se produisent pourtant un jour. Avec la manière, belle et touchante dans le cas présent : en compagnie de celui qui l’a plus ou moins provoqué. Veence Hanao & Le Motel, donc, mercredi soir, Grand Salon de Musique…

Mercredi soir, et mardi également : précisons-le parce que c’est significatif, le duo jouait deux fois à guichets fermés. Après quasiment quatre ans d’absence pour Veence Hanao, absence qu’il pensait peut-être définitive pour cause de problèmes d’oreille, évoqués sans détour dans « La prophétie » et à laquelle un son envoyé un beau jour par Fabien Leclercq/Le Motel a mis un terme.

« Il s’inscrit clairement dans cette génération dorée du rap belge qui a explosé, nous disait-il à propos de son nouveau complice. Ce qui n’est pas mon cas. Mais ça ne crée pas un fossé entre nous. Au contraire, et c’est vachement intéressant. Peut-être les rappeurs de mon époque leur ont-ils préparé le terrain, mais en tout cas aujourd’hui, à nous qui sommes là depuis un peu plus longtemps, ils sont en train de montrer une autre façon de faire hyper inspirante. Ça secoue un peu ! »

Frontstage - VH 1

Ça secoue assez en tout cas pour lui donner l’envie de s’y remettre malgré tout. Ce son – il y en a eu d’autres ensuite – est devenu « Lexomil ». Il sait toujours la nuit, ses odeurs, ses mélodies, il sait toujours les rendre aussi palpables, perceptibles, sur une scène… ou un parquet de concert. Quant à l’album, il est là, compte neuf titres et s’intitule Bodie, évocation de cette ville américaine devenue fantôme après la ruée vers l’or.

S’il y a des fantômes chez Veence, l’histoire ne s’est pas figée. Elle a repris son cours, en veine d’introspection, forcément. Sur un « Parking », baignant dans un on ne sait quoi de « Sinistrose ». Mais après tout, on connaît le zèbre, on sait que pour lui, « la joie, ça ne sert à rien dans la jungle. »

Frontstage - VH2

Ce mercredi, tirés de ses précédentes pérégrinations musicales, un « Kick snare bien » particulièrement fédérateur pour ce retour se glisse joliment dans les derniers beats de « Lexomil », « Chasse et pêche » est là aussi, bien sûr et, pour remonter plus loin encore dans le temps, à l’époque d’Autumn, « Midi pile » lui donne l’occasion de faire un petit clin d’œil à Noza, son camarade beatmaker.

« Excusez-moi, vous avez du feu par hasard ? » L’intro est parfaite (c’est « Dictaphone IV ») pour « Mélusine », sa chanson d’amour. Encore un bel enchaînement, de la même eau subtile que celle de la discrète mise en scène et en lumière. Mardi comme mercredi, « Mélusine » se termine à deux voix, en compagnie de Garance. Sa fée à lui, fée des sources et des rivières dit le folklore… En attendant, il y a des mots crus dans ses sentiments, mais chez ce « petit prince » devenu « vétéran » pendant son absence (ça l’amuse), s’il y a du cru, c’est parce qu’il y a de la vie !

Frontstage - VH4

« Le bisou ! Le bisou », réclame quelqu’un. Rires. « Bon, on essaie de faire des choses sérieuses ! » Pour ces retrouvailles, le Salon, c’est 300 paires d’yeux attachées au moindre de ses déhanchés, 300 paires de tympans attentives à la plus étouffée de ses respirations, et 300 paires de mains qui saluent aussi le boulot du Motel, concentré sur ses petites machines mais dont le sourire indique qu’il sait bien tout ce qui se passe de chaleureux en ces instants.

Frontstage - VH3

Ben oui, il y a de l’émotion, pour ces retrouvailles. De la complicité. Et de l’humour aussi, grâce notamment à une lampe torche – une de celles avec lesquelles lui et Le Motel montent sur scène – restée allumée dans une poche revolver. Heureusement dans le bon sens… Quelques lumens auront-ils raison de ces p… de « Moineaux » qui ont avancé l’aube ? VH est plutôt du genre batte de baseball ou arbalète ! Merci pour ce retour !

Frontstage - VH5

Didier Stiers
(Photos : Mathieu Golinvaux)

Prochains concerts : le 17 juillet à Dour et le 24 novembre à l’Ancienne Belgique.

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>