#LesArdentes18 : Près de 100.000 personnes !

Frontstage - Ardentes

Les organisateurs du festival liégeois affichent leur satisfaction, ce dimanche après-midi à l’heure d’un premier bilan.

Si 2017 fut l’année de la confirmation du tournant urbain emprunté par les Ardentes, 2018 est celle de la consolidation. En trois ans, le profil du festivalier a lui aussi considérablement évolué : « Il s’est largement rajeuni, mais aussi féminisé, ce qui pour nous est une sorte de révélation si l’on s’en réfère à l’image qu’on se fait habituellement du « rap sale ». »

En résumé, aux Ardentes où aucun artiste n’a annulé pour cette édition, on s’inquiète désormais bien moins qu’avant de la « concurrence » des autres festivals. Autre motif de satisfaction : la fréquentation atteint ou avoisine cette année le chiffre mythique des 100.000 personnes passées par Coronmeuse en quatre jours ! « La capacité limite a été atteinte, admet toutefois Gaëtan Servais. Ce qui veut dire que nous devons surtout gérer des problèmes de flux et de confort des festivaliers. » Allusion claire au souci rencontré ce samedi à l’heure du concert de Niska, quand la jauge maximale de la scène où se produisait le rappeur a été largement dépassée (entre 1.500 et 2.000 personnes de plus que les 8.000 admises au pied de la Wallifornia Beach), entraînant par conséquent une intervention de la police (qui a fermé l’accès au site) et des services de secours (25 évacuations par la Croix-Rouge). « Ceci restera une préoccupation jusqu’à ce dimanche soir pour le concert de Migos, mais nous avons pris des mesures en conséquence. »

Didier Stiers

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>