Byrning down Werchter

20180706WerchterD4-41

Le meilleur concert de Werchter 2018 aura été l’oeuvre d’un jeune homme de 66 ans: l’ancien Talking Heads David Byrne, la classe absolue.

Dès que le New Yorkais arrive sur scène, on en prend plein les yeux et les oreilles. À 66 ans, le fondateur de Talking Heads semble être au sommet de sa forme et il est loin de se contenter de venir jouer un énième best of sans forme et sans saveur. Pendant plus d’une heure de show, il déborde d’énergie, s’investit totalement et se dévoue entièrement à son public.

Bien plus qu’à un concert, on assiste ici à un spectacle inclassable, empruntant tant à l’esthétique du théâtre contemporain qu’à la danse ou à la comédie musicale. Tel un ballet majestueusement organisé, Byrne et son orchestre se laissent tomber sur le sol, enchaînent avec une petite chorégraphie, dessinent un cercle, jouent avec leurs ombres… Pieds nus mais vêtus de costumes gris sobres et classes, ils impressionnent par leur prestance et leur joie communicative.

20180706WerchterD4-44

Le répertoire, lui, est à l’image des carrières multiples de l’Américain : de l’énergie de “Toe Jam (The Brighton Port Authority)” à “I Should Watch TV” (de St. Vincent avec qui notre homme à collaboré), ou les classiques “Once In A Lifetime” et “Burning Down the House” de ses Talking Heads, peut-être le groupe le plus influent et le plus sous-estimé de ces quinze dernières années. Sans eux, point d’Arcade Fire, d’LCD Soundsystem ou de Raptures.

Comédien, pleinement investi par son personnage, Byrne, parvient à capter l’attention du public et à l’emmener avec lui sur sa planète. Un voyage dans lequel il est accompagné par un remarquable band, intégralement mobile, jouant funky et dansant dans un même mouvement, qui participe à l’euphorie collective. Un concert rare comme on espère en voir plus souvent: une proposition artistique forte, un show millimétré et original, et surtout des musiciens, dans le premier sens du terme, qui jouent de la musique pour un public ébahi.

GAELLE MOURY
Photos MATHIEU GOLINVAUX

20180706WerchterD4-47

20180706WerchterD4-48

Gaëlle Moury

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>