Who is it? It’s Britney B*tch!

dig

Britney Spears était de passage à Anvers ce mercredi. Moment de nostalgie assuré pour les 25 ans et plus.

Que vaut Britney Spears sur scène en 2018 ? Après 250 spectacles donnés lors de sa résidence à Las Vegas entre 2013 et 2017, la princesse de la pop et son Piece of Me Tour débarquaient en Europe cet été pour une dizaine de dates, dont une au Sportpaleis d’Anvers ce mercredi. Un show plein de promesses, quelque peu revu et adapté pour l’occasion, que des milliers de fans attendaient avec impatience.

Première (bonne) surprise : si Britney n’est pas forcément une danseuse née, elle assure le show avec les honneurs, n’hésitant pas à payer de sa personne dans des roulades au sol et autres figures plus ou moins acrobatique. Énergique, elle offre un show millimétré sans le moindre blanc pendant plus d’une heure et demie.

Dès les premières minutes, le décor est planté : entourée d’une dizaine de danseurs (8 hommes, 6 femmes) et d’un band, elle apparaît sur scène telle une princesse, vêtue d’un soutien-gorge à paillettes et d’une (mini)-culotte du plus bel effet. Après une entrée en matière remplie d’une énergie folle, quasi-militaire sur Work Bitch, elle enchaine dans un esprit très Madonna sur Womanizer. Le light show se veut grandiose, le décor imposant : de part et d’autre de la scène, deux escaliers en colimaçon mènent à des plateformes qui accueillent les musiciens et des passages privilégiés de Britney.

Paisible sur Baby One More Time, elle reprend de plus belle sur Oops!… I Did It Again. Tous ses tubes y passent les uns après les autres dans un enchaînement harmonieux. Très à l’aise, elle gratifie le public d’un petit Booty Shake sur Me Against de Music avant que la foule, en délire, fredonne Gimme more.

Au total, le spectacle est divisé en sept tableaux différents (armée, jungle, cirque, …), pas forcément originaux mais qui fonctionnent. Le petit moment provoc’ n’est pas non plus oublié avec sur I’m a Slave 4 U/Freakshow, où un spectateur est mis à contribution pour… faire le chien sur scène. Un peu malaisant mais sans doute un moment inoubliable pour le fan conquis.

Le public n’assiste en fait pas à un concert mais à un véritable show à l’Américaine, presque robotique, où le côté émotion et communion avec le public n’est pas l’élément principal. La musique, elle, n’est là « que » pour enrober l’ensemble. D’ailleurs, Brit Brit ne prend pas la peine de chanter autrement qu’en play-back (elle affirme le contraire mais on a des doutes…).

Malgré tout, la proposition fonctionne et le public semble dans l’ensemble ravi. Le spectacle se conclut en douceur par une version de Toxic à la Yael Naim avant un rappel sur Till The World Ends avec des paillettes. La totale, et sans doute exactement ce que le public attendait.

“En toute mauvaise foi, c’était extraordinaire”, conclura ainsi une fan ayant tout compris aux enjeux de cette soirée anversoise.

https://media.giphy.com/media/14jiltEFaxjERi/giphy.gif

GAËLLE MOURY

SETLIST

Intro: Britney Army
1. Work Bitch
2. Womanizer
3. Break the Ice / Piece of Me

Intermède “Darkness”

4. Baby One More Time / Oops!… I Did It Again
5. Me Against the Music
6. Gimme More
7. Clumsy / Change Your Mind (No Seas Cortes)
Intermède “Scream and Shout”

8. Boys
9. Do You Wanna Come Over?

Intermède: “Get naked”
10. I’m A Slave 4 U
11. Make Me…
12. Freakshow
13. Do Somethin’

Intermède “Magic Circus”
14. Circus
15. If U Seek Amy Play
16. Breathe on Me

Intermède “Jungle Fever”
17. Toxic
18. Stronger
19. (You Drive Me) Crazy

Rappel: Till The World Ends

Gaëlle Moury

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>