#PKP18 : Best of du samedi

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique King Gizzard & The Lizard Wizard.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

Les organisateurs ont fait leurs comptes : c’est 216.000 festivaliers qui auront fréquenté le site de Kiewit cette année, au bout de trois jours et demi de musique, et plus si affinités. En 2019, le Pukkelpop aura lieu du jeudi 15 au dimanche 18 août. D’ici là, encore quelques considérations…

Pas de photos de Kendrick Lamar (hum), Justice qui remplit le Marquee à ras bord et même plus, ce Tamino à la tenue gentiment négligée qui parle surtout au cœur des demoiselles (sa voix et ses ballades, pas sa tenue), ou encore les chorégraphies kitschounettes des deux chanteurs de Confidence Man : ce dernier jour de Pukkelpop est contrasté comme les précédents mais autrement plus agréablement fourni. On serait même restés un peu plus longtemps pour chiller avec Maribou State (leur trip hop agrémenté de house et de folk en toute fin d’après-midi c’est parfait pour la détente) mais il y a un appel auquel il était assez difficile de résister, parce que parfois on ne se refait pas : celui des guitares.

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique Kendrick Lamar.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique Confidence Man.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

1. King Gizzard & The Lizard Wizard
Petit clin d’œil donc à l’attention de ceux qui déplorent la disparition des guitares de l’affiche des grands festivals, quand ils n’avancent pas simplement que le rock est mort (certes, faut voir de quel rock on cause) : ce samedi, les accros aux six cordes sont été particulièrement à la fête. Avec Ron Gallo, Rolling Blackouts Coastal Fever, Protomartyr, The Black Angels et surtout les énormes King Gizzard & The Lizard Wizard. Le groupe australien, avec ses deux batteurs, c’est une heure de jam pleine de transe, des compos psyché imbriquées les unes dans les autres, des influences étonnantes (il y a de la Turquie des Sixties, du kraut et des mélodies médiévales dans leur « Crumbling castle » et leur « Rattlesnake »…). Ne cherchez plus : de la même manière que les deux Anglais électropunks de Sleaford Mods sont cette année les meilleurs dispensateurs de sourires sarcastiques, c’est le Roi Gizzard qui suscite le mieux les mimiques extatiques.

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique King Gizzard & The Lizard Wizard.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

2. Rolling Blackouts Coastal Fever
Voir ci-dessus. Sinon, voilà encore des Australiens, trois voix et, et un son quelque part entre Television, la fougue des premiers Parquet Courts et les Strokes quand ils étaient catchy. RBCF remet un peu de passion et de fantaisie dans le rock indie mais y apporte aussi une séduisante touche de… mélancolie.

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique Ron Gallo.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR Ron Gallo

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique Rolling Blackouts Coastal Fever.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR Rolling Blackouts Coastal Fever

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique Protomartyr.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR Protomartyr

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique The Black Angels.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR The Black Angels

3. Le Food Wood
Parce qu’il faut bien s’hydrater et se nourrir, sur ce site où la circulation est restée très fluide, et que manger de la frite de festival (« Ah bon, vous ne connaissez pas la double cuisson ? »), ça va, on a donné ! L’assortiment de food trucks semble s’être encore étoffé cette année et l’espace un peu agrandi. Trois étoiles aux Meatballs Burgers de Grand-Maman, version belge, tex-mex ou veggie, tous préparés avec le même ingrédient : du love !

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique ambiance.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

4. Sleaford Mods
D’accord, on commence à bien les connaître, les deux gus de Nottingham ! Mais il faut reconnaître que hier, quand Jason Williamson nous fait le clown efféminé et psychotique, ça change de son alter ego pitbull énervé, mais ça colle tout aussi bien à la setlist pleine de critique sociale. Et voir Andrew casser des pintes derrière son laptop pendant que son comparse s’active au micro (ou se rafraîchit le cul devant un ventilo), c’est savoureux. Not ?

KIEWIT, festival Pukkelpop concert musique Sleaford Mods.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

Didier Stiers
(Photos : Mathieu Golinvaux)

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>