Le Fly Away jour 1: des Stars et du Mango

43C820F8-7A23-4C0A-848B-80FA60A01E94

NAPITIA
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

Finis Cargese et la Corse, place à Napitia et la Calabre pour cette troisième édition du Fly Away Festival qui a transporté mercredi les huit cents mélomanes en goguette pour quatre jours de rock à la plage. Une formule Club All-In sold-out en 48 heures en octobre dernier qui est bien rodée maintenant, tant du côté du public en mode vacances que des artistes en mode détente et des organisateurs en mode perfectionniste.
Après le traditionnel pot d’accueil et les retrouvailles des habitués (plutôt quadras vus la saison et le budget), on est passés tout de suite aux choses sérieuses avec le premier concert dans l’amphithéâtre couvert, celui de FùGù Mango qui a tout de suite placé la barre très haut, mettant la pression sur ceux qui les suivraient jusqu’à samedi soir. Leur dance funky-world a fait ses preuves tout l’été et le trio soutenu par un percussionniste et un batteur n’a eu aucun mal à faire danser le public qui s’est même offert une petite invasion de scène.
Le temps de se remettre de nos émotions autour d’une petite Nostra Azzurra, c’est Elvis Black Stars qui déboulait avec leur rock bien musclé. Le power trio a une fois de plus fait parler la poudre (devant un peu moins de monde mais les décibels portaient bien au-delà de la piscine), reprenant là où Nirvana s’est arrêté. C’est fort, c’est direct, c’est livré avec une énergie et un cœur gros comme ça. De quoi revigorer les orteils avant la traversée de la pinède direction la plage où Bernard Dobbeleer retrouvait ses manettes de DJ pour un set bien Soul Power comme il en a l’habitude. Bernard is back in town. Après son passage de Classic 21 à Pure et une petite mise en veille, il nous avait manqué ce son et ces mariages astucieux, entre “Don’t Be Cruel” et “Makeba”. Tout ce qu’il nous fallait pour damer le sable On The Beach, avant de passer à DJ Simon Lesaint.
Voilà en tout cas une première soirée qui nous a permis d’entrer à chaud dans le vif du sujet avant le menu de jeudi: Typh Barrow, Joe Bel, R.O & Konoba, Sonnfjord et Mustii avant la Pool Party Anges & Démons. Mais ça c’est une autre histoire qu’on vous racontera demain en détails.
THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>