Laurent Voulzy à la Basilique, tout simplement

Sans titre

Laurent Voulzy, en trio et sans tapage, était à la Basilique de Koekelberg, vendredi, après Arlon, Liège et Namur. Sa tournée des églises et cathédrales revient à Mons, Nivelles, Huy, Dinant et Koekelberg en avril prochain.

Ils sont rares les artistes pouvant se permettre de tourner sans aucune publicité – avec qui plus est une micro-agence française se passant de relais belge, Les Spectacles de la Lionne de Chamvres – et de remplir églises et cathédrales comme si de rien n’était. Pour Laurent Voulzy, tout est pratiquement complet. Et on ne parle pas ici de petites chapelles désaffectées mais de vastes lieux du culte qu’il remplit sans crier gare, avec la bénédiction d’un public de fidèles.
Ne se sentant pas trop de tourner sur le thème du brésilien Belem, son dernier album, Laulau a repris l’idée du fameux concert à l’église Saint-Eustache (sorti en DVD en 2013), qui a témoigné du superbe Lys & Love Tour. Une prestation spirituelle comme il les aime et qu’il réédite ici en trio avec Michel Amsellem aux claviers et Naomi Greene à la harpe, au chant et à la guitare. L’idée est de partager un moment de plénitude et de douceur et de se faire plaisir aussi, Laurent reprenant à deux reprises Simon & Garfunkel (“Scarborough Fair” et “The 59th Street Bridge Song (Feelin’ Groovy)”) ainsi que George Harrison (“My Sweet Lord”). Laurent aime les canons (vocaux de la paix, pas les autres) et fait chanter “Vent frais, vent du matin” par le public, après en avoir fait autant avec “V’là l’bon vent”. Il n’oublie pas pour autant ses perles “Caché derrière”, “Le rêve du pêcheur”, “Jésus”, “Héroïne”, “Liebe”, “Jeanne”, “Le pouvoir des fleurs”… et, en rappel, les très attendus “Belle-Île-en-Mer, Marie-Galante” et “Le soleil donne”.
Pour conclure par “La nuit” et les drapeaux au vent.
Jabot, gilet et redingote, Laurent, à 70 ans (le mois prochain), ne vieillit pas. Il reste cet écuyer de l’amour et de la générosité, aux harmonies célestes, de sa voix toujours haut perchée. Allez donc en paix, mon cher Laurent, et poursuivez ainsi votre croisade pacifique aux belles mélodies éternelles…
THIERRY COLJON
PHOTO DOMINIQUE DUCHESNES

Laurent Voulzy revient à Mons le 4/4, à Huy le 5/4, à Nivelles le 6/4, à Koekelberg le 25/4 et à Dinant le 26/4.


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>