J’ai 25 ans et je suis un Yamakasi!

Avez-vous déjà vu ces beaux gosses sauter sur les toits, faire des acrobaties sur les murs et escaliers de Louvain-la-Neuve, Liège ou Charleroi ?

Speeders Family par Le_Soir

Gaëtan, Simon et Arnaud font partie des Speeders Family. Si vous les avez ratés l’année dernière dans Belgium’s got talent, les Speeders family est une team de 11 jeunes belges qui pratiquent le “parkour”, un sport urbain inspiré du film Yamakasi (sorti en 2001).
Le but est simple: on se sert de l’environnement urbain, murets, façades, rampes, pour se déplacer en évitant les voies que l’on n’emprunterait pas naturellement. Ce sport alternatif n’aurait pas vu le jour sans internet et les médias.

Les speeder family

Se prendre pour des Yamakasi, c’est un truc de notre génération ?

” Le fait de bouger et de faire des acrobaties existent depuis la nuit des temps. Le film a juste popularisé la discipline. Mais le phénomène a pris plus d’ampleur après. Il y a beaucoup de jeunes qui ont posté des vidéos sur internet et je crois que c’est via Youtube que cela s’est développé. Il y a des communautés qui se sont créés dans tous les pays. ”

L’art du déplacement sans internet serait resté un sport marginal ?

“En sport avant, il y avait quelques disciplines très connues, foot, tennis, basket, et les gens se cantonnaient à celles-ci. Maintenant, avec les médias et les réseaux sociaux, il y a une diversification des sports. Le Kite surf, la planche à voile, par exemple, tout ça, ce sont des dérivés du surf… C’est la même chose pour le parkour. Ces plus petites disciplines  deviennent accessibles via les réseaux sociaux. Cela a explosé parce qu’on sait comment apprendre via Youtube, via internet. On sait comment commencer, on peut faire référence à une autre vidéo. Alors qu’avant pour pratiquer un sport, il fallait obligatoirement passer par un club ou un centre d’entraînement.”

Est-ce qu’on peut apprendre le parkour en club ?

“On donne déjà quelques cours au  à Louvain et à Charleroi, en salle de gym. Maintenant, on essaye avec notre ASBL de poser des bases en Belgique pour qu’on puisse gérer toute cette masse de gens qui veulent pratiquer ce sport en sécurité. ”

Plus d’infos ici : http://www.speedersfamily.com/