Pauline Etienne: “A 25 ans, c’est très compliqué de croire en l’avenir”

A presque 25 ans, l’actrice ixelloise Pauline Etienne a déjà remporté plusieurs récompenses dont le Magritte du Meilleur espoir féminin en 2011. Révélée par Joachim Lafosse dans Elève libre en 2009, après son premier grand rôle l’année dernière dans La Religieuse, elle tourne actuellement sur le prochain film Eden de la réalisatrice française Mia Hansen-Løve.

le-bel-age-30-12-2009-6-g

 

Avoir 25 ans et être une actrice déjà primée, c’est plutôt un beau parcours. 

Je n’ai pas l’impression d’être si jeune. Je me sens tout à fait légitime en tant qu’actrice. J’adore travailler avec des acteurs plus expérimentés. Moi qui ne m’intéressais pas au cinéma avant, j’étais quand même impressionnée quand j’ai vu Benoît Poelvoorde  en chair et en os ou quand j’ai tourné avec  Isabelle Huppert dans La Religieuse. Elle fait partie des actrices qui m’impressionnent le plus.

Qu’est ce qui caractérise notre génération d’après toi ?

J’ai l’impression qu’il n’y a pas d’espoir. C’est très compliqué de croire en l’avenir. Il y a comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes, avec le climat et la crise. Je le ressens aussi dans le cinéma, c’est plus difficile de faire des films, de monter des nouveaux projets. Les sous ne vont pas là où il faut. J’ai eu énormément de chance de trouver des rôles directement. J’ai pleins d’amis qui ont galéré. 

2014, l’année de tes 25 ans. Qu’est-ce que tu attends ?

Mes années à moi sont rythmées par mes projets. Je termine ce film de Mia Hansen-Love et on verra. 2014, s’annonce une bonne année.