Deuxième jour sans internet: “Ça manque, mais moins que prévu”

Olivier Croughs a passé le réveillon et le jour de Noël sans GSM, sans Internet, sans aucune des technologies absentes de nos vies en 1989. Et il l’a plutôt bien vécu. Leitmotiv: tout-va-bien.

PHOTO:Bruno DALIMONTE.

“Ça me manque, mais moins que prévu”, Olivier Croughs est serein à son deuxième jour “off”, après un réveillon passé en famille. “Entre les jeux de société et le kicker familial, rien n’a vraiment nécessité l’utilisation d’une quelconque technologie, ça s’est très bien passé”. Mais à peine le “vieux radio réveil” éteint, retour à la réalité: “Interdit de répondre à tous les messages de bons voeux ou d’en envoyer, ça, ça m’a rendu un peu triste”, explique-t-il. “Il fallait quand même être organisé, avant, pour envoyer les cartes de voeux à l’avance…”

Les activités d’un déconnecté? Du jardinage – “enfin, je me suis occupé de la terrasse de l’appart hein, mais j’avoue que je ne l’aurais sans doute pas fait sinon…” Source: Jeuxvideo.com- et un petit retour dans la nostalgie des premiers jeux PC dont Riven, la suite de Myst, sur CD-ROM (oui, on est d’accord, c’est limite après 1989 mais je n’ai pas osé lui dire). Le “plus beau jeu du monde” – c’est ce qu’on en disait à l’époque – a permis à Oli de se détendre un peu. “Sauf que je ne pouvais pas aller sur internet pour trouver la solution quand je me suis retrouvé bloqué !”

La suite des aventures, c’est pour demain…