Les jeunes Belges tiennent à l’unité du pays

TDB-MANIF_FRITES-5569Les jeunes de 25 ans se sentent-ils d’abord Belges, Flamands, Wallons, Bruxellois, Européens?

Bernard Rimé, professeur à l’UCL, spécialiste des questions de psychologie sociale, a dirigé dès 2011 une étude sur le sentiment national à travers les générations. Il vient de mettre un point final à ses recherches et nous livre en exclusivité ses résultats.

La grande conclusion de son travail? La jeune génération s’identifie davantage à son pays que les générations précédentes. Et c’est particulièrement marquant du côté flamand, où les revendications nationalistes déclinent systématiquement chez les 18-28 ans. Tous les détails sont  à lire dans la sélection abonnés du Soir et sur le journal numérique.

Et vous, vous vous sentez plus proche de votre commune ou plutôt citoyen du monde ? Donnez-nous votre avis dans le sondage ci-dessous. Il vous donne la possibilité de noter, entre 1 et 5, votre sentiment d’appartenance sur différents échelons, 5 étant le sentiment d’appartenance le plus fort.