Et vous, parlez-vous wallon? (Vidéo)

Dans notre cahier spécial du samedi 4 janvier, nous vous dévoilions que les jeunes de notre pays se sentent Belges avant tout. Nous avons complété l’information avec une série de portraits: du vrai noir-jaune-rouge à l’Européen convaincu. Dans cette galerie de portraits, il y avait aussi Jean-Philippe, un Liégeois de 23 ans acteur dans une troupe de théâtre wallon.

photo (1)

Nous vous avions promis le lien vers sa dernière pièce. Chose promise, chose due, elle est à découvrir par ici. Elle a été diffusée dans l’émission “Wallons, nous!” sur la Trois en décembre 2013.

Moins récemment, en mai 2012, la finale du Grand Prix de la chanson wallonne refusait du monde. Gennaro Tornincasa, producteur de l’émission, notait à l’époque dans L’avenir que “les 25 candidats avaient un peu tous les âges, de 25 à 50 ans”.

Pour le plaisir, voici une petite sélection de paroles en wallon (de Namur):

Arsouye –> Espiègle

Spiter –> Eclabousser

C’est todi li p’tit qu’on spotche –> C’est toujours le petit qu’on écrase

Et puis il y a intraduisible mais immanquable Nomdèdjeu !

Pour approfondir, voici un lien vers un dictionnaire wallon en ligne.

Personnellement, je ne suis plus en contact avec le wallon que de manière sporadique. Je me rends compte de cet héritage quand j’entends, par exemple, un chauffeur de bus du Brabant Wallon me dire: “Dites, s’couez une foé vot’ parapluie  à l’huche hein!“. Ou quand un ami, à l’occasion, me traite amicalement de “biesse” ou m’annonce qu’il va commettre un coup en “schmet“. Il y aussi cette copine du Hainaut qui décrit affectueusement ses parents comme des “cinsî“. Oufti!

Saviez-vous que la “célèbre” expression “Baraki de kermesse” est en fait tirée du wallon “barakî” (romanichel)?

Et vous, l’histoire de Jean-Philippe vous parle-t-elle? Ou son parcours est-il exceptionnel parmi “lè djônes“? Comprenez-vous encore le wallon? Y a-t-il des expressions, des mots qui vous disent encore quelque chose?

D’après vous, cette langue est-elle vouée à disparaître?

Non, je ne terminerai pas ce post en vous renvoyant vers une liste de jurons en wallon… Cela ne serait pas politiquement correct. Mais en même temps, cela fait tellement sourire… Cela me rappelle mon grand-père qui traitait amicalement les enfants pas assez sages de “Rastacwér”. Et cela me fait dire que nous sommes peut-être la dernière génération à connaître cet héritage…

Notre sondage: “Plutôt francophone, Belge ou citoyen du monde?”