Les #25ans sont-ils plus débrouillards qu’avant ?

GetContent[1]En 2013, malgré leurs outils d’information, leurs diplômes et les nombreuses aides à l’emploi, les jeunes de 25 ans subissent un taux de chômage élevé. Reste la débrouille pour s’élever un peu au-dessus des nombreux candidats à l’emploi. Notre dossier.

Pourtant, certains clichés collent à la peau des jeunes de #25ans: pas assez curieux, peu “risqueurs” et plus douillets,… Toutefois, ces seuls étudiants n’ont jamais autant travaillé qu’en 2012. Selon les statistiques de l’ONSS, par rapport à 2011, le temps de travail des 450.000 jobistes a augmenté de 16% pour flirter avec la barre des 9 millions de journées. Quant au logement, pour ne pas le payer trop cher, les jeunes se le partagent. A lire dans la sélection abonnés: “L’habitat groupé, une philosophie de vie faite de solidarité et de partage”

Alors, débrouillards les 25 ans? Selon Bernard Francq, professeur de sociologie à l’UCL, «on ne peut pas dire de cette génération qu’elle soit davantage débrouillarde que les précédentes». Mais tout le monde ne partage pas cet avis… Tous les avis d’experts dans notre dossier.

Et vous, qu’en pensez-vous ?