Notre top 10 des applications pour voyager

Les jeunes de 25 ans voyageraient plus par rapport aux générations précédentes. Ils voyagent aussi différemment en usant du web pour planifier ou réserver leurs vacances. Le dossier complet est à lire dans Le Soir de ce vendredi 10 janvier.
Pour prolonger le sujet, nous vous proposons ci-dessous dix applications pour voyager léger. Terminés les guides de voyage, cartes routières et même les traditionnelles cartes postales.

Pour préparer au mieux votre voyage, l’application (gratuite) « Conseils aux voyageurs » du Ministère français des Affaires étrangères et européennes propose des fiches détaillées par pays : quels sont les vaccins obligatoires ? Y a-t-il des risques au niveau de la sécurité ? Quelles sont les infrastructures de transport ?

Les « numéros utiles » pourront vous aider une fois sur place tout comme les informations sommaires sur les us et coutumes. Outre le classement par pays, « Conseils aux voyageurs » offre également quelques dossiers thématiques sur les séismes, les ouragans, les vaccinations, les transports aériens ou d’autres plus particuliers comme celui sur l’Antarctique ou encore le Sahel. Un dossier « avant de partir » tient lieu de check-list et fournit des conseils à appliquer une fois sur place. Enfin, l’onglet « dernière minute » peut s’avérer très pratique pour connaître les dernières actualités (en matière de climat et sécurité essentiellement) concernant le pays. Pour cette dernière rubrique, une connexion internet est bien sûr nécessaire.

« The World Fact Book » (gratuite), offre une information résumée à propos de l’histoire, la population, le régime politique, l’économie, la géographie, les transports… de 266 pays ou entités mondiales. Sobre, voire un rien austère, l’application émane de la CIA. Rien que ça ! Les informations sont disponibles hors connexion.

Pour tout connaître des problèmes de santé liés à votre destination de voyage, « Vidal du voyageur » (gratuit) est idéal. Y sont présentées les informations utiles (vaccins, problèmes liés au climat, à la géographie, aux transports, maladies transmises par l’eau, les aliments, les insectes…) par pays ou par grandes zones géographiques. Par ailleurs, 150 maladies courantes sont détaillées avec leurs symptômes, leurs causes, leur traitement et la manière de les prévenir. Les principaux vaccins et médicaments contre le paludisme sont également repris. L’application fonctionne sans connexion.

Des guides à portée de clics

« AroundMe » (gratuit) permet de savoir ce qu’il y a comme points d’intérêt dans les environs (bars, pharmacies, restaurants, stations-services et bien d’autres). Le hic ? Cette application ne fonctionne pas sans internet.

« Tripwolfs » propose des guides touristiques pour les principales villes européennes en version gratuite ou payante (plus complets bien sûr). Ces guides, légers et fonctionnels, reprennent les grands lieux d’intérêt des différentes villes avec une brève description, offrent une carte les situant (celle-ci n’est toutefois accessible qu’avec une connexion sauf si vous l’avez téléchargée au préalable), renseignent quelques restaurants, hôtels, insistent sur les choses à ne pas manquer… Si ces guides peuvent être utiles pour avoir un rapide aperçu des grandes attractions de la ville, un guide papier ne sera toutefois pas superflu pour ceux qui souhaitent avoir une information plus détaillée et visiter des lieux moins connus.

« City Walks » (gratuit) suggère une série de parcours pédestres pour de nombreuses villes à travers le monde. Chaque ville doit être téléchargée de manière individuelle. Là aussi, peu d’itinéraires hors des sentiers battus mais l’avantage est que les chemins proposés sont classés par thématiques : musées, shopping, nature… Pour chacun des parcours, entre 5 et 10 lieux sont renseignés avec pour chacun une photo et une brève description. Une carte permet de situer chacun des tours. Par ailleurs, une indication de la distance et de la durée des itinéraires est fournie. L’application fonctionne sans connexion.

Se déplacer

Marre de vous balader avec une grande carte papier qui s’abîme, craint l’eau, ne se replie jamais comme il faut ? « 700 City Maps » est fait pour vous ! Après avoir téléchargé les cartes de votre choix via l’Apple Store, celles-ci sont consultables sans connexion. Différents onglets vous permettent ensuite d’obtenir la localisation des cafés, banques, attractions… Chaque carte vaut 2,69€.

Si vous choisissez de vous déplacer via les transports en commun, optez pour « MetrO » (gratuit) qui établit les itinéraires possibles dans plus de 400 villes à travers le monde. Une fois les villes souhaitées téléchargées, l’application ne nécessite pas de connexion. Bien pratique, même à domicile.

Souvenirs et cartes postales

Le calcul mental, bien utile pour convertir la monnaie locale en euros n’est pas ce qu’il y a de plus agréable à faire en vacances, surtout dans la course aux souvenirs. Heureusement il y a « Currency ». Cette application (gratuite) permet, comme son nom l’indique, de convertir des monnaies ; 112 exactement. Sept d’entre elles sont installées par défaut, il suffit de rajouter celle qui vous concerne si elle ne se trouve pas dans la liste. L’application fonctionne sans connexion internet sauf pour la mise à jour des taux de change.

Bpost se met au goût du jour et propose l’envoi de cartes personnalisées au départ de son application. Le principe ? Vous prenez une photo de ce qui vous plaît, vous écrivez un message et l’adresse du destinataire, Bpost se charge ensuite d’imprimer votre carte et de la transmettre. Il vous en coûtera 2,39€, hors frais de connexion, indispensable pour utiliser l’application. Le plus ? Vous pouvez chercher l’adresse de la personne souhaitée directement via l’annuaire en ligne.

Et vous? Qu’utilisez-vous?