Les jeunes de #25ans sont-ils sans combat ?

Ils ne se sont pas battus pour l’égalité des sexes, ni pour l’avortement ou le mariage gay. Les jeunes de 25 ans ont-ils encore de grands combats? Pas si vite…

La génération 25 ans est presque née avec l’avortement, aussi antithétique que soit cette formulation. Mai 68? Une époque lointaine devenue mythique pour des jeunes qui ne la connaissent plus que par ses stars et les films qui y sont consacrés. Ensuite, les Belges âgés d’un quart de siècle en 2014 ont grandi avec la loi sur l’euthanasie, le mariage gay… Autant de grands combats progressistes qu’ils n’ont donc pas menés, pour des acquis dont ils jouissent aujourd’hui.

Notre ligne du temps des grands combats des dernières décennies



Mais le jeune Belge n’a pas laissé les combats de côté pour autant. D’après Anne-Marie Dieu, directrice de recherche à l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles, «les jeunes se mobilisent aujourd’hui davantage pour des causes ponctuelles, en lien avec leurs proches ou contre des injustices qui leur sont familières». Lire la suite de l’enquête.