Les jeunes ont de plus en plus besoin de leurs parents pour acheter leur premier bien immobilier

Selon Immotheker, sans économies, il est impensable d’obtenir un prêt. Les banques réclament de plus en plus de fonds propres avant d’octroyer un crédit hypothécaire.

Les parents aident de plus en plus leurs enfants. Selon les dernières statistiques compilées par Immotheker sur plusieurs milliers de crédits hypothécaires contractés en 2013, les ménages désireux d’acheter leur premier bien mettent aujourd’hui sur la table de leur banquier près de 85.000 euros dès le départ, en vue d’obtenir le fameux prêt. Cette somme est en nette hausse : +24% sur deux ans, alors que les prix de l’immobilier n’ont augmenté que de 6%. Une situation qui oblige de plus en plus de parents à venir en aide à leurs enfants désireux de devenir propriétaires.

John Romain, directeur d’Immotheker, le confirme : «Environ 20% des couples et 15% des personnes célibataires reçoivent un soutien de leurs parents pour l’achat d’une maison.»

L’augmentation des fonds propres demandés par les banques pour obtenir un prêt tient en partie dans la faiblesse des taux hypothécaires, mais aussi dans la volonté de réduire la durée des crédits.

De plus amples explications dans le 11h02 avec Xavier Counasse.


Achat immobilier: «L’apport de fonds propres… par Le_Soir

Tous les détails dans cet article d’Ann-Charlotte Bersipont et Xavier Counasse.