Huit jeunes sur dix croient en leur avenir (infographie)

Ils ont entre 25 et 35 ans. Sont entrés dans la vie active en pleine crise. On les dit limités à des emplois précaires, contraints de vivre en coloc’, de demander de l’argent à papa et maman pour acheter une maison. C’est cette fameuse « génération Y » qui s’autoproclame « génération sacrifiée ».

Mais pas si vite… Une enquête commandée par la Fondation P&V, réalisée par deux sociologues de la VUB, vient démontrer que les jeunes adultes sont en réalité loin d’être pessimistes. Voici les principales conclusions de l’enquête.

L’analyse: «Génération Y», fantasme médiatique?