La check-list de Caroline au BSF

Je croise Caroline devant la Mainstage du BSF (au milieu sur la photo). C’est la troisième année que l’étudiante en droit foule les pavés de la Place des Palais pour y découvrir des nouveaux artistes. Découvrir, c’est le mot. “Je ne viens pas à ce festival pour l’affiche. Il y a d’ailleurs des noms que je connais mais que je n’ai jamais entendus. Je viens pour découvrir des nouveaux artistes“, explique-t-elle de but en blanc. “Ce n’est pas un festival qui me tient plus à cœur que ça, même si j’aime beaucoup l’ambiance.”, continue-t-elle. “Je vais au BSF pour la distraction. Je travaille en août et ça me permet de sortir le soir. J’ai l’impression que le public de ce festival est principalement constitué des gens qui restent à Bruxelles durant l’été“.

1908382_10152223617531227_5075890105462012409_n (1)

 

Je sais tout de même que je vais y passer des bons moment, tellement que je suis même capable d’aller voir un concert seule si ça me dit“, finit-elle par concéder. Caroline n’a pas vraiment d’attente spéciale envers le BSF : “Je n’attends pas un jour avec impatience par exemple“, sourit-elle. “Mais il y a des groupes que j’aurai du plaisir à aller voir, notamment des groupes pour lesquels je suis curieuse. Je serai là tous les soirs. Et je vais sûrement voir Patrice et IAM, même si je sais que les scènes sont placées sur de grands espaces, l’acoustique n’est pas terrible

Et la voilà de nous glisser en fin d’interview : “Je ne devais pas y aller cette année, mais j’ai reçu le bracelet gratuit, ça aide !“. Pas folle la guêpe #25.

 

CAMILLE WERNAERS