La check-list de Krystel au Pukkelpop

A l’aube de son deuxième Pukkelpop, Krystel, étudiante en master 1 de gestion culturelle à l’ULB et blogueuse pour Belle et Belge, avait répndu à nos questions sur le festival. Et autant dire que des attentes , elle en avait.  Beaucoup. “Je veux qu’il fasse beau“, répondait-elle avec un air grave. “Surtout depuis que la tente s’est effondrée, je n”ai pas envie qu’on vive ce qu’il s’est passé il y a quelques années. J’espère qu’il y aura plus de sécurité suite à cela, mais il valait mieux que ça arrive maintenant que pendant le festival! Les organisateurs et la sécurité seront sûrement plus vigilants.”

On n’a pas su voir tout ce qu’on voulait voir, surtout à cause du temps et de la fatigue“, explique-t-elle au retour des trois jours de festivals. “Le deuxième jour, on est retourné chez nous à 21h je crois

 

10556262_10152895134901729_208331015226002669_n

J’aimerais que l’ambiance soit aussi bonne que l’année passée, c’était la première fois que j’y allais, je ne suis restée qu’un jour, alors que là, j’ai le pass 3 jours“, disait-elle dans un sourire.”C’est l’un des seuls “grands festivals” que j’ai fait, C’était vraiment génial, ce mélange de sons, c’est très diversifié. Sur la Mainstage,  tu as un concert de rock, puis tu vas sous une tente et c’est de l’electro plus festif qui t’accueille. C’est le meilleur festival que j’ai fait en terme de qualité du son, surtout pour la Mainstage.

Elle a trouvé cette édition “super  et vraiment bien organisée. Il y avait des activités en tous genres et pleins stands de nourriture à l’horizon, même si c’est fort cher et pas toujours très bon.” Elle a par contre revu son avis sur le son: “Les concerts sous les tentes étaient juste atroces. Le concert de Uncle Acid and The Deadbeast, par exemple… on n’entendait pas les voix, c’était le gros capharnaüm niveau réglages. Sur la Mainstage, ça allait encore, heureusement! 

 

Niveau concert, son programme était assez chargé.  “Je suis un vraie fan de Josh Homme, donc j’attends avec impatience le concert de Queens of The Stone Age, que je n’ai encore jamais vu! Je vais aussi voir Outkast, Truckfighters, Snoop Dogg, ça peut être fun, et Red Fang, un bon groupe de stoner ! Mais je dois avouer que j’y vais pour les têtes d’affiche, pas pour découvrir des choses, même si un ami à moi qui nous accompagne a écouté absolument tous les groupes qui passeront et a sélectionné les meilleurs.”, s ‘amusait-elle. “J’ai adoré Truckfighters pour leur énergie, leurs musiques, le crowdsurfing du bassiste et les sauts du guitariste… 45 minutes, c’était trop court!“, confie-t-elle.  ”Le concert de Queens of The Stone Age était excellent. Ils ont joué leurs morceaux phares, ils ont mis le feu, l’ambiance. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai adoré. C’était vraiment trop court, ils sont partis 10 minutes avant la fin je crois. Sinon, pas simple de voir la scène quand on mesure 1m64… The Kooks, je ne connaissais pas bien et on a passé un excellent moment! On a bien bougé! Ils sont terribles sur scène et sont d’excellents musiciens. Balthazar ont eux un bel univers, je ne connaissais pas toutes leurs chansons. Ils avaient une très belle qualité niveau musique et prestation.  Dr. Lektroluv a remplacé un artiste qui avait raté son avion! Comme d’habitude, génial comme électro! Fink était une découverte totale. Je passais devant la tente et je m’y suis arrêtée tellement j’ai été happée par leur univers! Je crois que c’est ma plus belle découverte du festival!”

Elle terminait sur une confidence : “Le festival se trouve en Flandre. Or, on est conditionnés, notamment par les médias, à croire que les Flamands nous détestent. Qu’il y a une animosité entre nous. En plus, je fais facilement des crises d’angoisse dans la foule. Pourtant, ils étaient tous adorables, vraiment. Tout le monde est cool.

 

CAMILLE WERNAERS