Actualisations de Gil Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Gil le 11 July 2014 à 9 h 31 min  

    Les jeunes, francophones comme flamands, préfèrent la Belgique à la scission 

    La Belgique doit continuer d’exister et le niveau fédéral doit recevoir en retour des compétences de la part des Communautés et Régions, estiment près de 68% des Flamands âgés entre 25 et 35 ans, rapporte vendredi le quotidien De Morgen sur base d’une étude menée par deux sociologues de la VUB, Mark Elchardus et Petrus Te Braak. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 10 July 2014 à 5 h 56 min  

    Lancez-nous un défi pour les festivals ! 

    Un journaliste #25 sera présent sur chaque festival. Choisissez un des défis de la liste ci-dessous, un de nos journalistes #25 s’engagera à le relever.

    Dès jeudi, Camille sera au Pukkelpop, à vous de lui lancer un défi. Participez au sondage ci-dessous.

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Marie Denayer le 10 juillet 2014 à 12 h 23 min

      Et pourquoi pas ramener un bon papier?

      Permalien | Répondre
      • thomas le 11 août 2014 à 14 h 42 min

        Faut pas demander la lune non plus!

        Permalien | Répondre
    • Didi le 10 juillet 2014 à 13 h 29 min

      Suggestion : enchaîner 36h de fiesta (sans dodo et sans produits dopants)

      Permalien | Répondre
    • Obvious le 18 juillet 2014 à 5 h 54 min

      Ramener une ITW de tous les groupes présents

      Permalien | Répondre
    • Jer le 18 juillet 2014 à 7 h 24 min

      Et pas à Tomorrowland ?

      Permalien | Répondre
    • thomas le 11 août 2014 à 14 h 43 min

      défi : se perdre et ne plus jamais revenir

      Permalien | Répondre
  • Gil le 11 June 2014 à 6 h 58 min  

    Huit jeunes sur dix croient en leur avenir (infographie) 

    Ils ont entre 25 et 35 ans. Sont entrés dans la vie active en pleine crise. On les dit limités à des emplois précaires, contraints de vivre en coloc’, de demander de l’argent à papa et maman pour acheter une maison. C’est cette fameuse « génération Y » qui s’autoproclame « génération sacrifiée ».

    Mais pas si vite… (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Syllepse le 13 juin 2014 à 9 h 22 min

      Sans même s’arrêter sur le caractère superficiel de cette infographie (génération powerpoint : quand le médium à de la gueule, ça dispense de réfléchir au message qu’il véhicule ; un distracteur qui arrange bien nombre de « communicateurs »), l’« étude » (parrainée par un groupe d’assureurs – les voyants du sens critique devraient déjà passer au rouge pour moins que ça) évoquait aussi : « Mais cet optimisme personnel tranche avec une vision sombre de l’avenir de la société en général. Ce paradoxe témoignerait […] d’un recentrage sur le privé de la jeune génération » (cf. article du Soir du 11juin). Un devenir individuel radieux, dans un monde sans avenir collectif. Y a pas vraiment de quoi se féliciter… Ils sont 80% à être persuadés qu’ils vont se sortir (à titre individuel) du lot (de misères collectives dont ils perçoivent pourtant l’approche). Y aurait pas comme un souci là ? À la limite, et même à défaut d’action collective (dont on relève de plus en plus la disparition), ce serait encore plus ou moins crédible si les indices de cet optimisme individuel n’étaient pas les critères de réussite de la génération précédente (niveau de vie, situation financière, sécurité d’emploi, confort de l’habitation, loisirs, santé, environnement), mais ce n’est même pas le cas. Alors, à votre avis, quel type de société se dégagera d’une telle posture existentielle ?

      Permalien | Répondre
  • Gil le 9 May 2014 à 14 h 27 min
    Mots-clefs: , , ,   

    Le bilinguisme pour lutter contre le chômage des jeunes à Bruxelles 

    Ce jeudi, jour de la Fête de l’Iris, Le Soir a convié les principales têtes de listes régionales dans la rédaction – pour revoir leur marathon, c’est par ici.


    Chômage des jeunes : les solutions… par Le_Soir (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Lison le 9 mai 2014 à 15 h 17 min

      Il serait plus simple de ne plus exiger la connaissance du flamand quitte à exiger celle de l’anglais, non ?

      Permalien | Répondre
  • Gil le 7 May 2014 à 12 h 13 min
    Mots-clefs: ,   

    Les jeunes sont-ils plus intéressés par la fiscalité que par l’environnement ? (Sondage) 

    Quels sont les thèmes qui déterminent votre vote ? L’emploi, la fiscalité, l’enseignement ou le logement ? Nous vous avons posé la question après avoir fait l’analyse des mesures qui ciblent les jeunes dans les programmes des partis politiques. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 2 May 2014 à 10 h 21 min
    Mots-clefs: ,   

    Sondage: quels sont les thèmes qui déterminent votre vote ? 

    Nous avons fait l’analyse des mesures qui ciblent les jeunes dans les programmes des partis politiques. Résultat: trop de flou mais de nombreuses convergences. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 2 May 2014 à 6 h 30 min
    Mots-clefs: , programme   

    Ce que proposent les partis politiques pour les jeunes 

    Il y a trois mois, Le Soir réunissait les présidents des grands partis francophones pour un débat sur la jeunesse de 25 ans (ou presque), dans le cadre de l’opération #25. Emploi, enseignement, logement, autant de thématiques abordées avant la campagne pour prendre le pouls au sein des différents partis. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Pirson le 4 mai 2014 à 0 h 11 min

      Ce que je regrette le plus, c’est qu’on propose de faire des économies, mais sans tenir compte que couper les budgets, qui sont indispensable au bon fonctionnement de l’Etat, de ses institutions et services à la population, c’est de la démagogie.
      C’est comme si je disais à ma famille, c’est la crise, à partir de demain je coupe le budget nourriture de 50 %. C’est facile à dire, mais c’est un manque de responsabilité vis à vis de sa famille. Je vote pour le parti qui présente un plan financier, pour que chaque euro dépensé le soit à bon escient. Il faut gérer et améliorer l’efficacité de tous les acteurs qui dépensent l’argent des contribuables. Il faut des gens intègres et efficaces pour faire fonctionner un Etat.

      Les débats, c’est démontrer que l’autre est plus con que vous. Ou c’est faire fonctionner la peur, on va vous couper les vivres, on va supprimer l’index, on va diminuer les impôts, on va créer de emploi. C’est minable.
      Un chef d’entreprise, ne vous parlera jamais comme cela, il a des objectifs, des projets et il vous expliquera comment il pense les atteindre.

      Permalien | Répondre
  • Gil le 27 March 2014 à 9 h 01 min  

    La «leçon» de Barack Obama aux jeunes 

    Dans un discours d’une bonne demi-heure livré mercredi dans un Palais des Beaux-Arts bondé, Barack Obama a relié les valeurs historiques qui unissent les deux rives de l’Atlantique, sans oublier les « sacrifices inimaginables consentis par les Russes pendant la Seconde guerre mondiale », à l’actuelle crise majeure qui se trame sur le Vieux continent, en Ukraine.

    Le président des Etats-Unis a voulu à ces « jeunes » (et moins jeunes…) que « nous ne devons jamais oublier que nous sommes les héritiers d’un combat pour la liberté ». (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 27 March 2014 à 8 h 47 min  

    Le 11h02 : «Bruxelles a besoin d’objectifs clairs pour ses jeunes» 

    Le Soir et l’Ihecs ont organisé, ce mardi, un débat avec Laurette Onkelinx (PS), Joëlle Milquet (CDH), Didier Reynders (MR), Christos Doulkeridis (Ecolo) et Didier Gosuin (FDF). Que retenir de leurs discussions ? Véronique Lamquin a répondu à vos questions.
    Le 11h02 : «Bruxelles a besoin d’objectifs clairs» par Le_Soir (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 25 March 2014 à 9 h 59 min  

    Ils ont eu 120 minutes pour convaincre les jeunes Bruxellois, pari gagné ? 

    « Le Soir » et l’Ihecs ont organisé un grand débat avec les têtes de liste bruxelloises. Laurette Onkelinx (PS), Joëlle Milquet (CDH), Didier Reynders (MR), Christos Doulkeridis (Ecolo) et Didier Gosuin (FDF) ont répondu aux questions de la salle et des internautes sur trois thèmes. L’emploi, la mobilité, la pauvreté. Voici le résumé de leurs réponses. GetContent[8] (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • KURT le 25 mars 2014 à 11 h 33 min

      Que disent les partis du survol abusif de Bruxelles par des avions à basse altitude?
      Depuis février, et l’entrée en vigueur du funeste plan wathelet, le cadre de vie des communes d etterbeek, ixelles, wb, auderghem, xl et d’autres s’est brusquement dégradé. Nous ne sommes pas des veaux auxquels on peut faire subir n’importe quoi du jour au lendemain !! Dans mon quartier, il s’agit d’un enjeu électoral majeur.

      Permalien | Répondre
    • malice le 25 mars 2014 à 13 h 16 min

      Que dit en particulier Mme Onckelinckx, ministre de la santé, du survol abusif de Bruxelles par des avions à basse altitude?
      Mme la ministre qui ne répond même pas au courrier des électeurs qui l’interpellent sur le sujet!

      Permalien | Répondre
    • Jean-Pierre Demol le 25 mars 2014 à 13 h 42 min

      Que disent tous ces pseudo démocrates qui empêchent
      des petits partis de s’exprimer dans les médias alors qu’ils ont requis les
      signatures nécessaires pour présenter leurs listes régionales et fédérales ?
      Le black-out médiatique appelé hypocritement “cordon sanitaire”, n’est-il
      pas un vrai déni de démocratie ? Les petits partis comme NATION, font-ils
      peur aux partis traditionnels ? Le loup aurait-il peur du petit chaperon ?

      Permalien | Répondre
    • framcrolles le 25 mars 2014 à 15 h 21 min

      Bonjour, je vis à Boitsfort et, depuis presque deux mois, notre commune, comme de nombreuses autres dans Bruxelles, est survolée par des avions en vertu du plan Wathelet. J’ai été à Auderghem pour assister à la réunion organisée par le site PasQuestion.be. Quelles mesures peuvent être prises pour mesurer l’impact du survol de Bruxelles, sur des quartiers très peuplés, au point de vue économique, de santé et de sécurité publique et réagir en conséquence?

      Permalien | Répondre
    • Damien le 25 mars 2014 à 16 h 59 min

      Le taux de chomage des jeunes a atteint un niveau incroyable à Bruxelles en frolant les 30%. Au lieu de faire des promesses, serait-il possible d’expliquer pourquoi en est on arrivé à ce constat d’échec total de la politique d’emploi à Bruxelles? Ceux qui gouvernent peuvent-ils expliquer pourquoi ils ont échoué dans le passé et pourquoi faudrait-il donc maintenant les croire?

      Permalien | Répondre
    • Arlene Engels le 25 mars 2014 à 17 h 50 min

      bonjour pourquoi empecher
      des petits partis de s’exprimer dans les médias ou a la télévision alors qu’ils ont requis toutes les
      signatures nécessaires pour présenter leurs listes régionales et fédérales ? et pourquoi refusent ils aussi qu ils collent leurs tracts dans certaines provinces ou régions vous s avez que cela est anti démocratique … c est le peuple qui fait un choix mais cela vous dérangent … mais de toute façon que cela soit n importe quels partis actuels au pouvoir …. ils n y a que mensonges et escroqueries de la part de vos 4 partis au pouvoir je pense que le peuple lui a enfin comprit ….qu il etait grand temps de changer notre façon de voter … bonsoir

      Permalien | Répondre
    • Jeune travailleuse (et désireuse de le rester) le 25 mars 2014 à 17 h 52 min

      Vous travaillez actuellement pour le gouvernement fédéral; quelle crédibilité avez vous pour nous garantir que vous défendrez les intérêts des Bruxellois alors que vous avez signé un accord néfaste (Plan Wathelet) pour notre ville et la santé de ses travailleurs?

      Permalien | Répondre
    • Arlene Engels le 25 mars 2014 à 17 h 54 min

      pourquoi bloquer vous les partis qui ont déposer leurs quotas de signatures ? vous s avez que cela est anti démocratique ou auriez vous déjà peur de sentir couler le navire ? ….

      Permalien | Répondre
    • citoyen belge le 25 mars 2014 à 18 h 40 min

      pourquoi Laurette se croit-elle toujours obligée de rire à grandes enjambées, soupe à la grimace qui n’a rien de sympathique, en particulier quand on traite de sujets graves et difficiles, emploi, chômage, pauvreté, misère, (in)sécurité,. Evidemment tout ça ne la concerne en aucune façon personnellement… ce ne sont que moyens pour ses ambitions!

      Permalien | Répondre
    • Farid étudiant le 25 mars 2014 à 18 h 44 min

      Ne faudrait-il pas progressivement limiter l’accès à Bruxelles pour les automobilistes afin de forcer ces derniers à utiliser, et donc soutenir, les transports alternatifs? Parmi les capitales europeennes, Bruxelles est une des plus embouteillées et frequentee par les voitures, est-ce lié?

      Permalien | Répondre
    • TheAvenger le 26 mars 2014 à 0 h 02 min

      Laurette Onkelinx. “Le meilleur bouclier contre la pauvreté, c’est la Sécurité sociale”
      Pas du tout, c’est le travail et la prise de responsabilité personnelle.

      Permalien | Répondre
  • Gil le 12 March 2014 à 13 h 43 min
    Mots-clefs: immobilier   

    Les jeunes ont de plus en plus besoin de leurs parents pour acheter leur premier bien immobilier 

    Selon Immotheker, sans économies, il est impensable d’obtenir un prêt. Les banques réclament de plus en plus de fonds propres avant d’octroyer un crédit hypothécaire. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Guen le 17 mars 2014 à 11 h 26 min

      Bonjour Florence,

      Merci d’avoir pris le temps de lire mon texte, et d’y répondre.Effectivement, tu ne connais pas ma vie, comme tous ceux qui peuvent lire cet article. Je comprends ce que tu dis, sache juste que je me bats depuis 8 mois, je me suis investie dans des associations, dans des cours de langue, j’ai participé aux salons de l’emploi, j’ai encore travaillé comme étudiante tant que je le pouvais. Dire que je ne me bats pas pour de vrai n’est pas juste, et pas vrai. Trouver un emploi est difficile, même en sortant de l’IHECS et même après tous les projets sur lesquels on a travaillé pendant 5 ans. Et pour moi, tout comme toi, mes projets ont largement dépassé le cadre de mes études puisque je me suis aussi beaucoup investie dans la vie de l’école.
      Maintenant, je ne dis pas que mon cas est celui de tout le monde, j’en connais effectivement qui s’en sont sortis, parfois en se bougeant moins que moi, parfois en se bougeant plus que moi. Mais je te rassure, je ne reste pas plantée dans mon canapé à attendre que les annonces tombent, loin de là ;-)
      J’espère que tu auras plus de chances que moi dans ta recherche prochaine :-)

      Bien à toi,

      Guénaëlle

      Permalien | Répondre
  • Gil le 10 March 2014 à 13 h 49 min
    Mots-clefs: milquet   

    Joëlle Milquet: «Un contrat d’avenir pour chaque jeune» 

    La vice-Première ministre dévoile le programme avec lequel elle emmènera le CDH au scrutin régional. Première des priorités du CDH: les jeunes. Joëlle Milquet enchaîne, les propositions. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 6 March 2014 à 15 h 54 min
    Mots-clefs:   

    Le chiffre : 120 millions 

    chiffre2

    C’est la somme que l’UE a décidé, en novembre dernier, d’octroyer à la Belgique pour lutter contre le chômage des jeunes. Cette enveloppe doit être répartie entre les régions où le taux de chômage des jeunes dépasse les 25%, à savoir le Hainaut, la province de Liège et la région Bruxelloise. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 5 March 2014 à 14 h 05 min  

    Il reste des places à gagner pour le grand débat bruxellois 

    A trois mois du “super scrutin”, les journalistes du Soir partagent ce blog avec un groupe d’étudiants de l’IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales, master en journalisme) pour enquêter sur trois problématiques qui concernent la jeunesse bruxelloise : l’emploi, la mobilité et la pauvreté.

    Le 25 mars, les étudiants de l’IHECS confronteront, lors d’un grand débat, cinq personnalités politiques bruxelloises aux conclusions de leur enquête.

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 4 March 2014 à 8 h 11 min
    Mots-clefs: , ,   

    Avant les élections, les promesses d’emploi pour les jeunes se multiplient 

    C’est la fête à l’emploi! Depuis le début de la campagne, et ces derniers jours en particulier, les présidents de parti promettent sans ciller la création de dizaines de milliers d’emplois. Tout bénéfice  pour les jeunes ? (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 31 January 2014 à 16 h 31 min
    Mots-clefs: benoit mariage, benoit poelvoorde, les rayures du zèbre   

    Le message de Benoît Poelvoorde aux #25 : “Bon courage !” 

    A quelques jours de la sortie des « Rayures du zèbre », le 5 février prochain, Benoît Poelvoorde, qui y tient le premier rôle, est l’invité de la rédaction du Soir, et notre rédacteur en chef d’un jour, en compagnie de Benoît Mariage, réalisateur du film.

    Interrogé sur sa jeunesse et sur les jeunes d’aujourd’hui, le comédien nous a adressé un message.

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 20 January 2014 à 9 h 29 min
    Mots-clefs: drogue,   

    “Les jeunes MR ont-ils abusé de la fumette ?”: Charles Michel rejette l’idée d’une dépénalisation des drogues douces 

    “Les jeunes MR ont-ils abusé de la fumette ?”. C’est avec cette question provocatrice que Fabrice Grosfilley a interrogé, ce lundi matin sur Bel RTL, Charles Michel sur la position des Jeunes MR concernant une réforme de la législation en matière de drogues. Pour rappel, Lora Nivesse, présidente des Jeunes MR, avait défendu son point de vue dans un débat organisé par Le Soir. “Une légalisation des drogues douces et dépénalisation de la consommation des drogues dures”, avait-elle alors défendu. Cette position se retrouve également dans le programme des Jeunes MR pour la campagne.


    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Moi le 20 janvier 2014 à 11 h 06 min

      Ah c’est sur que le MR et cDh : meme etroitesse d’esprit.

      On n’est pas sorti de l’auberge …

      Permalien | Répondre
    • PL le 20 janvier 2014 à 11 h 27 min

      C’est bien le MR fait la campagne des autres…
      Ils ont perdu ma voix à la région pour Borsu et son Eolien.
      Au fédéral pour cette étroitesse d’esprit…

      Permalien | Répondre
    • MalPat le 20 janvier 2014 à 13 h 45 min

      Je voyais encore un reportage où ils se déplacaient à 4 de la PJ pour faire une perquisition et y trouver 3gr + 2 plantes… lol
      …à un moment où l’on se plaint du manque d’effectifs, de justice surchargée et de prisons bondées
      …avec le Colorado et Washington qui dépenalisent
      , ça fait plus vieux réac que jeune libéral dynamique sa non-proposition politique
      Con, pour une fois qu’il en avait une…bonne !
      Manquerait pas un parti Libéral en Belgique…à côté des Conservateurs MR ?

      Permalien | Répondre
    • Baudouin Petit le 20 janvier 2014 à 17 h 48 min

      En tout cas, on a le droit de se demander ce qui a piqué Charles Michel, s’il jouissait vraiment de toutes ses facultés, ou s’il ne souffrait pas de graves pertes de mémoire, quand il a condamné l’initiative des jeunes de son parti, conforme à la position adoptée par le Bureau élargi du PRL FDF MCC en 1998, à l’initiative du FDF….

      Permalien | Répondre
    • Jacques F le 21 janvier 2014 à 9 h 02 min

      Après cela je vraiment changé d’avis. Maintenant, je vote MR!

      Permalien | Répondre
    • spop le 21 janvier 2014 à 14 h 58 min

      Après la dépénalisation des drogues douces, il faut les légaliser. Et ensuite lancer le débat sur l’ecstasy pour faire prendre conscience aux gens qu’il s’agit réellement d’une drogue douce. Et que la consommation des adultérants présents dans les pilules d’ecstasy du marché noir est un problème à résoudre. (Non, on ne sait pas résoudre ce problème en rendant l’ecstasy illégal, il est déjà illégal.)

      Permalien | Répondre
    • Gael le 22 janvier 2014 à 8 h 05 min

      C’est tellement mieux de laisser les mafias s’enrichir au lieu de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat et de créer de l’emploi!

      Permalien | Répondre
    • Baudouin Petit le 25 janvier 2014 à 12 h 29 min

      Charles Michel n’a peut-être pas fumé la moquette, mais on pourrait le croire compte tenu de sa mémoire défaillante. Car les jeunes de son parti n’ont fait que reprendre des propositions adoptées par le bureau élargi du PRL FDF MCC en 1998. Il est vrai que c’était à la demande du FDF…

      Permalien | Répondre
    • Stanislas Bauer le 25 janvier 2014 à 13 h 09 min

      Il a tort. Le cannabis n’est pas ce que les autorités veulent bien en dire et, criminalité mise à part, tue moins que le travail, la route, l’alcool et le tabac. Faisons comme avec les produits cités: transformons les coûts pour l’état en recettes TVA, ainsi que le préconise democratie-nouvelle.be.ma : http://democratie-nouvelle.skynetblogs.be/archive/2013/11/27/plaidoyer-pour-le-cannabis-7998640.html

      Permalien | Répondre
    • Baudouin Petit le 25 janvier 2014 à 15 h 22 min

      A quoi bon, il ne passe pas…

      Permalien | Répondre
    • Binamé le 29 janvier 2014 à 15 h 45 min

      Les meneurs des Jeunesses Libérales qui prônent la consommations de drogues organisée par l’Etat devraient être mis à la porte du MR ! S’abriter derrière la liberté d’opinion c’est tout simplement du laxisme et de l’irresponsabilité. Un très mauvais signal donné au peuple et aux enfants des familles !!!

      Permalien | Répondre
      • Baudouin Petit le 31 janvier 2014 à 17 h 04 min

        Les jeunes du MR n’ont fait que reprendre une position – de bon sens – adoptée par leur parti en 2008…. Et apparemment oubliée par leurs aînés.

        Permalien | Répondre
  • Gil le 20 January 2014 à 7 h 41 min
    Mots-clefs: , quiz   

    "Pas de défaitisme": Le "qui a dit" des présidents de parti 

    Enseignement, emploi, logement et engagement politique: les présidents de parti ont débattu de ces thèmes dans le cadre de notre enquête #25. Leur message: “Pas de défaitisme !”. Plus loin, Emily Hoyos, Paul Magnette, Charles Michel et Benoît Lutgen ont également proposé plusieurs mesures concrètes pour chacun de nos thèmes.

    DSC_9484 (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 20 January 2014 à 7 h 41 min
    Mots-clefs:   

    Le message des présidents de parti aux #25ans 

    Le premier débat des présidents a mis l’accent sur la jeunesse. Nous avons confronté les quatre présidents de parti aux grandes problématiques de la génération de 25 ans. Voici leur message.


    Les présidents de parti au Soir pour l… par Le_Soir

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Wafellman Fabienne le 20 janvier 2014 à 8 h 52 min

      Pas de défaitisme pour nos jeunes ? La confiance serait tellement meilleure si vous cessiez de vous charogner ! Comment croire aux dires de personnes ayant (et même bien) travaillé durant cette législation et qui n’ont – en période pré-électorale – comme unique but, non de communiquer leur programme mais de dénigrer les autres partis. Une grand-mère de 63 ans qui s’inquiète de l’avenir de ses petits.

      Permalien | Répondre
    • Gergeay le 20 janvier 2014 à 10 h 11 min

      Les politiciens ne sont plus désormais que les hommes-sandwichs de lobbies particuliers, de castes conservatrices, cherchant davantage à faire coïncider leur intérêt personnel avec celui de leurs électeurs déboussolés qu’à repenser notre société à la lumière de ces révolutions silencieuses : la mondialisation économique, la crise environnementale, l’explosion de la communication et de l’informatique. La bande des quatre a confisqué le débat. On ne votera pas sur des questions de société, mais sur la couleur du Titanic. Que ces politiciens laissent la place aux jeunes (pas à leurs fistons) ! Un grand-père de 65 ans qui rejoint la grand-mère précédente.

      Permalien | Répondre
    • Jadin Martin le 20 janvier 2014 à 10 h 42 min

      Comment ne pas être défaitiste quand l’administration passe sa vie a démolir les jeunes au-lieux de les aidés a porté leurs projets. Entre prof d’école supérieur qui sont la pour cassé les étudiants, FOREM qui envoie dans des voies de garage, urbanisme qui recale tout les projets de jeune sans grand moyen mais qui cherche une solution de logement, les solutions d’aides au lancement d’entreprise qui recale les jeunes du a leur age et manque d’expérience, je ne sais pas comment les jeunes dont je fais parties peuvent voir l’avenir autrement qu’en noirs.
      Alors aux lieux de blablaté dans les médias, descendez dans la rue et discuté avec les jeunes, prenez la pêne de les recevoir et de répondre a leurs mails quand il vous écrivent vous verrez différemment les réalité que de votre bureaux bien doré.

      Permalien | Répondre
    • Lal le 20 janvier 2014 à 11 h 18 min

      Pas de défaitisme, on s’occupe de vos affaires.

      Permalien | Répondre
  • Gil le 17 January 2014 à 8 h 34 min  

    Ce que les présidents de parti disent des #25ans… 

    Nous l’avons dévoilé ce matin dans nos pages: la rédaction du Soir a organisé un débat avec les présidents des quatre principaux partis francophones sur les préoccupations des jeunes. Emily Hoyos (Ecolo), Charles Michel (MR), Benoit Lutgen (CDH) et Paul Magnette (PS) ont débattu avec nous sur quatre grands thèmes: l’enseignement, l’emploi, le logement et l’engagement.

    GetContent[6]

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler