Mots-clefs: avatar Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Gil le 11 January 2014 à 7 h 47 min
    Mots-clefs: avatar,   

    #25, génération non engagée? “Les mouvements citoyens, la façon la plus efficace de se révolter” 

    Près de 70% des jeunes n’ont plus confiance dans la politique. S’ils s’engagent moins via les canaux traditionnels, ne s’engagent-ils plus pour autant? A moins qu’ils ne le fassent simplement différemment… Voici l’avis de nos avatars sur la question.

     

    ImpressionSophie, 25 ans en 2014, Bruxelloise et engagée : “Je crois que c’est important qu’il y ait une confiance dans le monde politique tout comme c’est important que les gens se révoltent d’une façon ou d’une autre pour faire entendre leur voix. Si on reste juste dans son fauteuil, derrière la télé, rien ne va changer. Je crois que les mouvements citoyens sont la façon la plus efficace de se révolter, de se regrouper et de se faire entendre mais c’est une partie des choses seulement : on devra toujours convaincre les politiciens car ils auront toujours le dernier mot. C’est pour ça que je crois que c’est important d’avoir confiance dans le politique ou de nous-mêmes prendre les choses en main en s’investissant dans la politique. Quand on veut faire entendre sa voix, il faut s’engager.  Et une des façons de le faire, c’est la politique. En votant mais aussi en s’investissant directement à l’intérieur du système pour le changer. Les deux vont ensemble. Ce n’est pas l’un ou l’autre, mais l’un et l’autre.

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Gil le 9 January 2014 à 16 h 54 min
    Mots-clefs: avatar,   

    #25ans, génération débrouille ? “La colocation, c’est inévitable” 

    Les #25ans sont-ils plus débrouillards qu’avant ? Selon Bernard Francq, professeur de sociologie à l’UCL, «on ne peut pas dire de cette génération qu’elle soit davantage débrouillarde que les précédentes». Mais tout le monde ne partage pas cet avis… Voici les réponses de nos six avatars.
    ficheidentitegeraldineGéraldine, 25 ans en 2014, Carolo et ambitieuse : Je vis en colocation avec trois de mes amis. C’était plus parce que je n’avais pas envie de vivre seule que par nécessité financière. La débrouille ? Je n’ai pas l’impression de tout faire pour économiser. Je ne me prive pas, je ne vis pas dans l’excès non plus.
    Quand j’étais plus jeune je faisais des petits jobs d’étudiants l’été pour partir deux ou trois jours en vacances. J’ai eu de la chance pour mes études, mes parents ont tout financé. C’est une grande chance. On croit que c’est normal mais en fait non.J’admire les gens qui travaillent les week-ends pour payer leurs études.”
    Pour la question de la mobilité, Géraldine utilise toujours sa voiture, même pour bouger à quelques mètres de chez elle. “On tombe vite dans le confort de se déplacer facilement surtout que je ne paie pas l’essence. J’ai passé mon permis quand on m’a dit que j’allais avoir une voiture de société.”

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Thomas le 9 janvier 2014 à 22 h 21 min

      Cela fait plaisir de voir ces exemples. La colocation nous aide à nous loger et permet de préserver du budget pour autre chose.

      Permalien | Répondre
    • Gil le 10 janvier 2014 à 5 h 06 min

      Ce n’est pas parce que l’on vit chez ses parents que c’est forcément plus facile. Je vais moi aussi avoir 25 ans cette année (19/07/1989), je vis toujours chez mes parents mais je paye quand même un loyer (400€ par mois, tout compris) qui est assez raisonnable quand on voit le coût de la vie actuelle. La colocation, ça n’est pas forcément pratique pour tout le monde, je vis en horaire décalé, je bosse les week-ends, les nuits, les matin, les après-midi. Il faut trouver des personnes en qui on a confiance et avec qui on s’entend bien, et qui sachent accepter que “non je ne saurais pas faire la cuisine aujourd’hui, parce que je bosse ce soir”.

      Mais je ne saurais que trop agréer avec le titre, la débrouille, à (bientôt) 25ans, ça nous connaît.

      Permalien | Répondre
    • Caroline le 10 janvier 2014 à 8 h 10 min

      C’est clair que la collocation est une obligation pour beaucoup d’entre nous. Magré un temps plein en CDI, je ne pourrais pas me permettre un appartement seule avec les prix des loyers, ou alors pour un clapier à lapin! ;)
      Début du mois quand toutes mes factures sont payées, il y a plus d’1/3 de mon salaire qui c’est envolé, et il reste encore à payer tout de qui est nourriture, essence (voiture obligatoire pour mon travail) sans oublier les imprévus.. On s’en sort, mais c’est pas facile tout les mois!

      Permalien | Répondre
    • Joseph Coloc le 11 janvier 2014 à 15 h 44 min

      Je n’avais pas d’autre solution, car même un petit studio est trop cher par rapport au prix de la colocation. Même si il y a des contraintes, il faut pouvoir faire confiance à ses colocataires.

      Permalien | Répondre
  • Gil le 6 January 2014 à 15 h 32 min
    Mots-clefs: avatar,   

    #25, génération malin? "Je n’ai jamais eu de mal à trouver du boulot" 

    En Belgique, ils sont plus de 20.000 à la recherche d’un job du haut de leurs 25 ans, soit un sur sept. Sans fatalisme, nos avatars commentent le secteur de l’emploi pour les jeunes en Belgique. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • ELpastor le 7 janvier 2014 à 8 h 02 min

      ? Oui et le monde des nounours cela existe aussi… c’est super facile de trouver du boulot !

      Permalien | Répondre
    • Turgay Gamze Terzi Gevrek le 6 mai 2014 à 23 h 02 min

      bnj, mon mari est de nationalité Néerlandaise.Il a quitté son pays de naissance pays bas pour venir vivre avec ici en Belgique.Depuis lors ca fait maintenant 2ans il n’a tjs pas trouver de travail malgré tt ses recherches.On est de la region Mons si jamais vous avez quelque chose sur la region brux ou quoi svp envoyez moi un mail merci

      Permalien | Répondre
  • Xavier le 5 January 2014 à 8 h 40 min
    Mots-clefs: avatar   

    Marie-France, 25 ans, cherche vainement un emploi 

    Marie-France est le dernier avatar qu’il nous reste à vous présenter. L’équipe de six jeunes de 25 ans sera alors complète pour traverser les différents clichés abordés pendant les 10 prochains jours d’enquête.

    Impression

    C’est à l’agence Manpower de Mons que nous avons rencontré Marie-France, en compagnie d’une “coach pour chômeurs”. Pendant deux heures, elle nous a raconté le combat quotidien qui était le sien : la recherche d’emploi. Que vous parliez avenir, politique ou internet, un sujet revient systématiquement sur la table dans le discours de cette jeune fille d’Antoing : le chômage. S’investir en politique ? Pourquoi pas… pour témoigner de la galère d’une demandeuse d’emploi de longue durée. L’utilisation d’internet ? “Heureusement qu’il y a l’ordinateur pour se changer les idées quand on n’a rien à faire de ses journées”. Et au sujet de ses éventuelles inquiétudes sur l’avenir ? “La seule chose qui me trotte dans la tête le soir avant de me coucher, c’est de trouver un travail”. (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Lucille le 6 janvier 2014 à 10 h 40 min

      je trouve ce témoignage criant de vérité, cassant tous les préjugés qu’on peut avoir sur des jeunes recherchant un emploi. Avoir 25 ans et passer son temps à ne pas savoir de quoi sera fait le lendemain et se sentir dévalorisé par la situation: non, le chômage ce n’est pas des vacances!

      Permalien | Répondre
  • Flavie le 3 January 2014 à 8 h 59 min
    Mots-clefs: avatar   

    Géraldine, 25 ans en 2014, Carolo et ambitieuse 

    C’est ce samedi que sera lancée la série spéciale “25 ans” dans la version papier du Soir. Son but : faire un portrait-robot fidèle de cette génération. Et nous avons choisi six jeunes Belges, tous nés en 1989, pour nous suivre tout au long de l’enquête. Il en reste deux à vous faire découvrir. Aujourd’hui : Géraldine.

    ficheidentitegeraldine

    Boucles d’oreilles d’argent en forme de cœur, robe cintrée noire et veste en cuir rose, Géraldine déguste tranquillement un mokaccino au Café de la Presse, Avenue Louise à Bruxelles. « J’ai choisi ce café, parce que c’est ici la première fois qu’on est venu prendre un brunch avec mes colocataires après notre emménagement, il y a un an et demi. » Son appartement, qu’elle partage avec trois amis, se trouve quelques mètres plus loin sur l’Avenue Louise. Géraldine a quand même pris sa voiture pour venir au café. “On tombe vite dans le confort de se déplacer facilement surtout que je ne paie pas l’essence, c’est ma voiture de société.”

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • patrick le 3 janvier 2014 à 10 h 28 min

      Louvain puis Deloitte. Le classique. C’est ce que la plupart des diplômés font en sortant de cette école avec Solvay. Et pourtant… Les juniors sont payés une misère, les horaires peuvent être difficiles surtout en périodes de clôture d’exercice et le métier n’est pas toujours passionant.

      Permalien | Répondre
  • Maxime le 2 January 2014 à 10 h 37 min
    Mots-clefs: avatar   

    Quentin, 25 ans en 2014, ouvrier et préoccupé 

    C’est ce samedi que sera lancée la série spéciale “25 ans” dans la version papier du Soir. Son but : faire un portrait-robot fidèle de cette génération. Et nous avons choisi six jeunes Belges, tous nés en 1989, pour nous suivre tout au long de l’enquête. Reste deux jours pour vous les faire découvrir. Aujourd’hui : Quentin.

    ficheidentitequentin
    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Julien le 2 janvier 2014 à 14 h 56 min

      Vous pensez qu’il est possible de faire des vidéos et montages photo encore moins professionnels? Ou peut être qu’il y a une erreur et que l’on parle de la génération 10 ans plutôt que 25.

      Ok c’est un blog, mais quand même. Le propos n’est pas mis en valeur et ça n’aide pas à faire passer le message d’une jeunesse active et motivée. La forme doit aider le fond et vice versa, ici j’ai l’impression que les deux sont très légers.

      Permalien | Répondre
  • catherine le 1 January 2014 à 18 h 34 min
    Mots-clefs: avatar   

    Gwendoline, 25 ans et maman 

    C’est ce samedi que sera lancée la série spéciale “25 ans” dans la version papier du Soir. Son but : faire un portrait-robot fidèle de cette génération. Et nous avons choisi six jeunes Belges, tous nés en 1989, pour nous suivre tout au long de l’enquête. Après les présentations de Leila et Sophie, au tour de Gwendoline.

    Impression
    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • elodie le 31 December 2013 à 14 h 14 min
    Mots-clefs: avatar   

    Sophie, 25 ans en 2014, Bruxelloise et engagée 

    C’est ce samedi que sera lancée la série spéciale “25 ans” dans la version papier du Soir. Son but : faire un portrait-robot fidèle de cette génération. Et nous avons choisi six jeunes Belges, tous nés en 1989, pour nous suivre tout au long de l’enquête. Reste cinq jours pour vous les présenter. Aujourd’hui : Sophie.

    Impression (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • Xavier le 30 December 2013 à 14 h 25 min
    Mots-clefs: avatar   

    Leila, 25 ans en 2014, infirmière et Belge d’adoption 

    C’est ce samedi que sera lancée la série spéciale “25 ans” dans la version papier du Soir. Son but : faire un portrait-robot fidèle de cette génération. Et nous avons choisi six jeunes Belges, tous nés en 1989, pour nous suivre tout au long de l’enquête. Reste six jours pour vous les présenter. Aujourd’hui : Leila.

    ficheidentiteleila (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler