Mots-clefs: homosexualité Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Maxime le 9 January 2014 à 7 h 33 min
    Mots-clefs: , homosexualité   

    Chat : l’homosexualité est-elle vraiment devenue banale pour les jeunes de 25 ans? 

    Le lendemain de Noël, nous vous racontions sur ce blog le coming-out de Julie. S’il s’est très bien passé pour la jeune fille, les nombreuses réactions, pas toujours très positives nous ont poussé à organiser un chat autour de la question.

    mfBanale l’homosexualité en 2014? On en parle avec Michael François, coordinateur de l’association ex-aequo – une ASBL de promotion de la santé visant une diminution des nouvelles infections au VIH/sida et des infections sexuellement transmissibles (IST) auprès des hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes. Voici le résumé de ses réponses.

    Sur la difficulté/banalité d’un coming-out. “Les gens assument de mieux en mieux leur orientation sexuelle, et l’homosexualité ne devrait plus être un sujet de débat… Malheureusement cela ne va pas de soit. Un coming-out est toujours difficile à vivre auprès de sa famille et ses amis… Demande-t-on aux jeunes hétéros de parler de leur sexualité et de leur orientation hétéro à leurs proches?” (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • Gilles le 9 janvier 2014 à 11 h 20 min

      Je ne vois pas ou est le problème, même notre Premier est gay. Ce n’est pas une tare, c’est dommage que certaines personnes ne l’accepte pas.

      Permalien | Répondre
    • Seba le 9 janvier 2014 à 12 h 04 min

      Hello
      Poirquoi parle t on encore homo et hetero?
      Finalement, pourquoi se definir par rapport a sa sexualite?
      Pour ma part (garcon) , je n’ai jamais eu d’hommes dans ma vie, mais en soit je trouve que cela a peu d’importance. C’est la relation qui est homo ou hetero, pas les personnes. Questions pour les gens qui se disent homos: j’ai toujours eu l’ approche “eau de rose” pour moi meme que les sentiments guidaient le debat. Donc en soit, ne sommes nous pas tous bi? Les homos se refusent-ils aux relations/sentiments hetero?: genre films US ou le meilleur ami de l’heroine est gay donc rien ne peut se passer de ce cote la…
      Bonne journee a tous.
      PS: pour les gens qui ont difficile a ce montrer: la gene est desormais dans le chef de ceux qui se sentent mal a l’aise face a un couple homo! Alors, ne vous genez pas… Se tenir la main ou a l’epaule est tres agreable… Et c’est aussi un mieux pour tous…

      Permalien | Répondre
    • spyderman le 9 janvier 2014 à 12 h 06 min

      Je serais peut-être un peu hors propos, mais j’aime de temps à autre partager cette quasi citation de Coluche. Extrait d’un de ses sketchs posthume son personnage hétéro raconte combien il est heureux d’être avec Roger… C’était très inattendu, car cette personne était la première à lui dire des choses qui lui sont allée droit au coeur, c’était donc pour son personnage, la première fois que quelqu’un visait si haut ! Depuis de nombreuses années j’ai retenu et fais mienne cette phrase. Mon fils de 18 ans est gay, soit ! En tant que père ce n’est pas facile au départ, puis les choses se calment… Peu importe qui on aime pourvu que l’on aime et aimé en retour.
      Cordialement.

      Permalien | Répondre
    • Nico le 9 janvier 2014 à 12 h 08 min

      Bonjour. Vos réponses ressemblent fortement à une tentative d’imposer votre manière de penser et de qualifier ceux n’ayant pas la même opinion que vous d’user d’ “ignorance”. Je n’ai rien contre l’homosexualité, absolument rien. Par contre, je ne peux accepter qu’on leur accorde le droit de garde d’un enfant. Ceci est une part d égoïsme. L homosexualité peut être vécue entierement sans me poser de problèmes, mais pas avec enfant. Et ne me répondez pas que les enfants de certains couples hétéro sont plus malheureux, ceci est hors sujet car bien évidemment, certains parents sont irresponsables, mais ceci est indépendant de leur orientation sexuelle. Il faut avoir un minimum de repères, sinon, on peut aller loin – pourquoi demain ne pas décréter les orgies comme banales, et pourquoi pas en faire des spectacles dans les écoles pour apprendre l’”ouverture d esprit.” Je sais que cet exemple est exagéré, mais, l homosexualité il y a 60ans l aurait aussi été. Alors, si on casse les repère les uns apres les autres, nous finiront par en arriver là. Et favoriser tous les extrêmes (des bobos gaucho aux tachistes) car les gens seront perdus.

      Permalien | Répondre
    • Michaël le 9 janvier 2014 à 12 h 14 min

      La seul chose qui dérange au sujet de “l’homosexualité” … c’est qu’il sort de la catégorie “peut-on rire de tout?”
      Un blague sur l’homosexualité fait presque partie de “l’humour noir”.
      On peut accepter et respecter un personne catholique, mais se considérer un “anti-religion catholique” (idem avec l’Islam ou autre religion).
      Mais cela ne fonctionne pas de la même façon avec l’homosexualité. Accepter et respecter une personne homosexuelle est un droit! Être contre l’homosexualité l’est aussi.

      Permalien | Répondre
    • Fred le 9 janvier 2014 à 12 h 15 min

      L’homosexualité, banale chez les jeunes ? Ca dépend quelle jeunesse. La jeunesse bon chic bon genre de l’est de Bruxelles par exemple, pas de soucis. Prenez la jeunesse, essentiellement allochtone, de Molenbeek par exemple, là c’est fichu…

      Permalien | Répondre
    • robert.val@mail.be le 9 janvier 2014 à 12 h 47 min

      les diktats du lobby homosexuel desservent plus qu’ils ne servent.

      Permalien | Répondre
    • DESPREZ le 9 janvier 2014 à 20 h 26 min

      Tout à fait d’accord avec la réaction de Fred, moi qui ai participé aux toutes premières gay-prides,à l’époque fallait s’armer de courage. Manifestement, certains peu informés (on ne donne plus de cours d’histoire ?) , pensent que leur liberté pour laquelle ils n’ont pas dû se battre est acquise définitivement, à croire que leur connaissance du sida soit à cette hauteur).
      Allez les vieux, on ne vous dira même pas merci et le retour du bâton Robert?

      Permalien | Répondre
    • Jean le 13 janvier 2014 à 16 h 34 min

      À Nico,
      Je ne saisis pas très bien le lien entre des parents homosexuels et les orgies. Etes-vous en train de dire que seulement les gays et lesbiennes sont orgiaques?
      Je ne le crois pas.

      Permalien | Répondre
  • Maxime le 26 December 2013 à 12 h 16 min
    Mots-clefs: , homosexualité   

    Julie, #25 ans, est amoureuse d'une fille et tout le monde s'en fout. Vraiment? 

    Elle débarque en training mais refuse de faire une vidéo préférant attendre Noël et la robe de soirée qui pourra mettre en valeur toute sa féminité. Julie, 27 ans, vient de Mons et elle a le sourire aux lèvres. Depuis quelques mois, elle est amoureuse. D’une fille.
    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • baele sophie le 26 décembre 2013 à 23 h 54 min

      je m’appelle Sophie, je vais sur mes 25 ans et je suis homosexuel. Pour ma part je n’ai jamais vraiment rencontré de difficulté avec la “société” et par chance ni dans ma famille. Il me semble qu’une des solution passe par l’éducation des parents et leurs discours, de plus en prenant le temps de discuter avec les gens réfractaire bien sur ce n’est pas possible avec tout le monde mais j’ai déjà pu constater une acceptation plus facile de leur part.
      Toute fois j’ai toujours eu une interrogation sur le sujet car une personne hétéro tout le monde se fiche de savoir avec qui elle sort mais tout à coup quand une personne est homo c’est une question “d’affaire publique”, alors la question est de savoir quel impact cela peut bien avoir sur leur vie? En quoi ils peuvent être dérangé? Au pire, ils voient deux personnes s’embrasser dans la rue mon dieu quel choc alors que de l’autre côté ils laissent leurs enfants regardé bien pire à la télé…
      C’est un travail de chacun de faire évoluer les mentalités et de faire comprendre que ce n’est pas un choix de notre part et que le combat peut être très dur pour trouver le bonheur au même titre que n’importe quel autre citoyen.

      Permalien | Répondre
    • larby le 27 décembre 2013 à 9 h 35 min

      Bonjour,patrick…
      Pour ma part je n’ai jamais eu de probleme du fait d’etre gay car je l’assume sans aucun probleme.Mais il ne faut pas croire que la cause est acquise loin de la, et il faut rester tres vigilant aux respects des avancées dans ces domaines.

      Permalien | Répondre
    • Emi le 28 décembre 2013 à 16 h 36 min

      Les homosexuels sont encore loin d’être sur un pied d’égalité avec les hétérosexuels. Les couples de femmes qui souhaitent avoir des enfants peuvent le faire MAIS la maman non biologique doit adopter l’enfant porté par sa conjointe (même si elles sont mariées). Ce qui n’est pas le cas pour les couples hétérosexuels qui choisissent la PMA. Le papa est reconnu en tant que tel dès la naissance du bébé. La Belgique est en avance sur beaucoup d’autres pays mais nous n’avons pas encore réglé tous les soucis que rencontrent les couples homosexuels. A 25 ans, je me suis mariée… avec une fille! Oui la Belgique a fait du chemin mais il reste encore beaucoup de choses à faire, ne l’oublions pas.

      Permalien | Répondre
  • Maxime le 26 December 2013 à 12 h 02 min
    Mots-clefs: , homosexualité   

    6 secondes pour le dire: “Aujourd’hui, être homo, ça ne choque plus” 

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler