Mots-clefs: #zoomsur Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • elodie le 26 December 2013 à 16 h 00 min
    Mots-clefs: #zoomsur, affaire Dutroux   

    Zoom sur… l’affaire Dutroux, définitivement ancrée en nous 

    Il y a à peu près deux mois, je suis allée voir Prisoners au ciné. Ce film de Denis Villeneuve qui raconte la disparition de deux fillettes et les réactions des familles, comme la pression de l’enquêteur mis sur l’affaire. J’ai recommandé ce thriller à tout le monde… tout en précisant que je n’avais en fait pas « passé un bon moment ». Deux heures durant, j’étais tendue comme je ne l’ai jamais été devant un film. A la sortie, impossible de me détendre. Le récit de Villeneuve est évidemment parfaitement orchestré, diablement efficace. Chaque spectateur aura inévitablement ressenti cette tension intenable. Pourtant, personnellement, je suis convaincue qu’un autre élément a été déterminant dans la façon dont j’ai reçu ce film en pleine gueule.
    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
    • sophie le 27 décembre 2013 à 14 h 30 min

      Je me retrouve exactement dans tout ce que tu écris. Le livres, les blagues à la récré, les discussions avec les parents.. j’avais aussi 8 ans en 1996 et j’ai toujours des images de cet enterrement.

      Permalien | Répondre
    • Marie le 31 décembre 2013 à 7 h 43 min

      Très bel article. Comme Sophie, j’y retrouve pas mal de choses. Je parlais encore récemment du “Qui s’y frotte s’y pique” à des collègues, qui ne semblaient pas savoir de quoi je parlais (et qui trouvaient le nom vraiment bizarre d’ailleurs!).

      Permalien | Répondre
    • Sandrine le 2 janvier 2014 à 10 h 41 min

      Bel article, j’ai moi aussi reçu le livre de Mimi-fleur de cactus et son hérisson, je l’adorais! j’ai même fait un “stage” pour pouvoir s’entrainer à dire non aux adultes trop demandeur. A cette époque, la peur était belle et bien présente partout!!
      Mais il me semble que Julie et Melissa avaient 10 ans lors de ce drame. je suis de ’86 et je me souviens que tout le monde autour de moi (famille, voisins, proches…) n’arrêtaient pas de me dire: C’aurait pu être toi, elles ont ton âge, exactement, ç’auraient pu être tes copines…

      Permalien | Répondre
  • olivier le 19 December 2013 à 1 h 10 min
    Mots-clefs: #zoomsur, printemps-arabe, sidi-bouzid   

    Zoom sur… le printemps arabe de 2011 ou la jeunesse révolutionnaire 

    Ce n’est pas un hasard si Tarek Bouazizi avait 26 ans lorsqu’il s’est aspergé d’essence devant le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid.

    t1larg.tunisia.fruit.seller.bouazizi.afp.getty.file.handout On ne saura jamais ce que Tarek Al Bouazizi, étendu et moribond sur son lit d’hôpital, a ressenti lorsqu’il reçut en visite l’ex président tunisien Ben Ali. L’initiateur du printemps arabe décédera une semaine plus tard, à 26 ans, des suites de ses blessures. Source : publication officielle du gouvernement de Ben Ali.

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
  • AnnCharlotte le 17 December 2013 à 8 h 24 min
    Mots-clefs: #zoomsur, 11 septembre 2001   

    Zoom sur… les attentats du 11 septembre 2001 

    La petite fille rentre de l’école. Elle dépose son cartable dans le couloir, au pas de la porte. Ni une ni deux, sa mère apparaît et lui dit: “N’enlève pas ton manteau, on descend chez ton grand-père pour voir les informations! Ils sont devenus fous, ils ont envoyé des avions dans des tours“. Sur le coup, la gamine ne comprend pas. Quels avions? Quelles tours?

    Les deux tours frappées par des avions à New-York. Les deux tours frappées par des avions à New-York.

    (la suite…)

    Permalien | Répondre
     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler