Un vaccin universel contre la grippe

Grippe Primeur de chercheurs gantois

Un vaccin universel contre la grippe fait ses preuves lors de la première batterie de tests humains. On doit ce « super-vaccin » à l’équipe du professeur gantois Walter Fiers. Depuis la fin des années 90, des scientifiques belges œuvrent à la mise au point d’un vaccin capable d’immuniser la population contre toutes les souches du virus influenza de type A. Un progrès qui devrait permettre d’éviter de revacciner chaque année.

Petit rappel : le but du vaccin contre la grippe est de mettre en éveil le système immunitaire en lui présentant un élément d’identification – un antigène – du virus influenza. Il s’agit d’une substance chimique propre au microbe et présente à sa surface. Contre la grippe, les scientifiques ont recours à l’hémagglutinine, très largement présente sur le virus grippal. Or, le virus influenza est assez peu robuste et ne survit dans un environnement assez hostile qu’en se modifiant très régulièrement. Et que modifie-t-il prioritairement ? Son hémagglutinine. Par conséquent, il faut sans cesse adapter le vaccin à la nouvelle hémagglutinine.

Les tests ont été menés pendant six mois par l’entreprise américano-britannique de biotechnologie Acambis, en collaboration avec Walter Fiers et Xavier Saelens et leur équipe du Vlaams Instituut voor Biotechnologie (VIB) ainsi qu’avec l’université de Gand. Près de 90 % des personnes ayant reçu le vaccin ont développé des anticorps et n’ont présenté aucun effet secondaire nocif. Les professeurs parlent de primeur mondiale dans les journaux Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

En cas de pandémie, le vaccin est également efficace. Enfin, il s’agit de déterminer si le vaccin protège l’homme en cas d’épidémie.

ELISE DUBUISSON

Cette entrée a été publiée dans Belgique, Sciences et santé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.