L’homme qui volait cinq milliards

2-1e-generale1.jpg

À paris, la société générale a été victime d’un trader « génial ». Une fraude sans précédent.

La manœuvre dont a été victime, en France, la Société Générale s’accommode de tous les superlatifs : fraude du siècle, plus important détournement banquier de tous les temps… Et pour cause : la banque a perdu 4,9 milliards d’euros par la faute de Jérôme Kerviel, un « génial » courtier d’une trentaine d’années. Un malheur n’arrivant jamais seul, la SG a annoncé subir aussi une perte de deux milliards supplémentaires à cause de la crise des « subprimes ».

Kerviel a réussi à dissimuler ses opérations frauduleuses sans attirer l’attention de tous les dispositifs de contrôle.

A-t-il agi seul ? Certains se prennent déjà à en douter.

 Le portfolio : Jérôme Kerviel

Cette entrée a été publiée dans Economie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.