Le Kenya vivra-t-il en paix ?

Kibaki et Odinga entament des pourparlers de paix sur fond de violence.

Il n’y a qu’un seul Kenya, nous avons tous des identités multiples. » Kofi Annan, le médiateur de l’Union africaine pour le Kenya, a ouvert mardi à Nairobi les pourparlers officiels entre pouvoir et opposition. La séance a été restransmise en direct à la télévision.

Le président Mwai Kibaki et son rival Raïla Odinga en ont profité pour lancer tous deux un appel à la paix. Mais avec des nuances : Kibaki plaide pour une sécurité accrue sur tout le territoire, Odinga demande que l’on règle d’abord le litige électoral à l’origine des violences.

Sur le terrain, le bilan des victimes grossit de jour en jour. Dans la nuit de lundi à mardi, le meurtre d’un député de l’opposition a déclenché une nouvelle vague de contestation. Neuf personnes ont été tuées en une seule journée dans la région d’Eldoret, dans la vallée du Rift.

La crise au Kenya a déjà fait près d’un millier de morts et environ 250.000 déplacés.

Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.