Le gourou des Beatles est mort

36-1e-yogi.jpg
Spiritualité Le maharishi Mahesh Yogi, star des sixties

Dans une interview accordée à CNN en 2002, maharishi Mahesh Yogi déclarait : « La méditation transcendantale peut être définie comme un moyen pour chacun de faire ce qu’il souhaite, de façon meilleure, de façon juste, avec un résultat optimal. » Pour cela, il suffit de suivre les 7 étapes du programme enseigné partout dans le monde. Ensuite, chacun est apte à pratiquer cette méditation, à raison de quinze minutes, deux fois par jour, matin et soir.

Sur le site français du mouvement, on peut lire que la méthode permet, entre autres, de « normaliser la personnalité », d’entretenir de « meilleures relations avec ses supérieurs » et d’« améliorer son temps de réaction ».

La méditation transcendantale a séduit 5 millions de personnes à travers le monde, depuis que maharishi Mahesh Yogi a lancé le mouvement, en 1958. Parmi eux, les Beatles, qui ont rencontré le gourou en Inde dans les années 60, lui donnant une renommée internationale. Il s’en est allé mardi, à 91 ans.

Depuis 1990, il vivait à Vlodrop, aux Pays-Bas, où se trouve également le siège du mouvement. Facilement reconnaissable grâce à sa longue barbe blanche, le conseiller spirituel, originaire de l’Etat du Madhya Pradesh en Inde, disait vouloir « permettre à l’esprit conscient de chacun de s’ouvrir au réservoir infini d’énergie, de créativité et d’intelligence qui réside en chacun d’entre nous ». Il s’était retiré de la tête du mouvement la semaine dernière.

ADRIENNE NIZE, AFP

Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.