Les scénaristes vont reprendre la plume

Cinéma Hollywood et les Oscars respirent

Un accord a été conclu et approuvé par la direction du syndicat. Il devrait être entériné par les scénaristes.

Les responsables du syndicat des scénaristes de Hollywood, à l’origine de la grève entamée le 5 novembre, a approuvé dimanche soir l’accord conclu dans la nuit de vendredi à samedi avec les producteurs. Les 12.000 membres du Writers Guild Association (WGA) se prononceront au cours d’un vote en début de semaine et la reprise du travail est prévue dès ce mercredi.

Samedi, les responsables du WGA avaient envoyé un courriel à leurs membres pour annoncer qu’un accord avait été trouvé. « Nous avons un accord provisoire », avaient déclaré Patrick Verrone et Michael Winship dans le message, ajoutant qu’il était temps de régler le conflit qui a déjà stoppé le tournage de dizaines de feuilletons et de films. « Mener une bataille contre sept multinationales du monde des médias, quel que soit son succès, est épuisant. Nos membres et tant d’autres personnes en paient le prix fort, écrivaient les deux responsables. Poursuivre la grève maintenant ne rapportera pas suffisamment pour compenser les risques potentiels. Il est temps d’accepter ce contrat et de mettre fin à la grève. »

Michael Moore : « Victoire ! »

Le cinéaste Michael Moore, oscarisé pour son film Bowling for Columbine et membre de la WGA, a salué cet accord comme un exemple rare de victoire d’un syndicat contre les employeurs. « Un syndicat, aux Etats-Unis, a tenu tête à plusieurs grosses sociétés et a dit : nous n’allons pas vous laisser faire, a-t-il déclaré. J’aurais été enclin à penser que les métallurgistes ou des gens comme ça l’auraient fait, pas une poignée de gens à qui on cassait la figure à l’université parce qu’ils tenaient leur journal. »

L’accord approuvé dimanche soir par les responsables du syndicat établit un nouveau contrat de trois ans entre les producteurs et les scénaristes et prévoit des augmentations d’environ 3 % par an.

La grève avait pour objectif de réclamer aux producteurs une augmentation des droits d’auteur afin de tenir compte de l’exploitation des contenus cinématographiques et télévisés sur les nouveaux médias numériques.

Le conflit, qui aura coûté des centaines de millions de dollars et provoqué l’annulation de la cérémonie des Golden Globes le 13 janvier, faisait planer une incertitude sur l’édition 2008 des Oscars, le 24 février. « Tout le monde est motivé pour retourner au travail aussi vite que possible », a déclaré Jonathan Littman, président de la société de production Jerry Bruckheimer Television, qui produit la série Les experts.

Plusieurs films touchés par le conflit pourraient redevenir d’actualité, comme Anges et démons tiré d’un livre de Dan Brown, ou Shantaram, avec Johnny Depp. Les séries télé et les talk-shows vont aussi, enfin pour beaucoup, retrouver leurs scénaristes. « Tout le monde dit à tout le monde de venir au boulot », a déclaré Jeff Ross, producteur exécutif d’un talk-show sur NBC. (afp)

AFP

Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.