Exposition « Star Wars » s’ouvre ce samedi à Tours et Taxis, à Bruxelles

strawars.jpg

La Force est avec les jeunes Padawans
Exposition Star Wars. La saga de George Lucas s’expose à Tour & Taxis.
Petite visite guidée, histoire de se rafraîchir la mémoire…

Il y a un mois, lors de la présentation de l’expo Star Wars, les organisateurs insistaient sur la mise en scène qui serait de rigueur pour l’étape belge de cet événement itinérant. Ce vendredi, la presse était conviée à déambuler sur les 2.500 mètres carrés de cette « exhibition ». Effet réussi !

Les sous-sols des entrepôts de Tour & Taxis ont été divisés en salles consacrées aux divers épisodes de la saga et aux planètes où elle se déroule. Histoire de s’y retrouver entre les deux trilogies, la visite s’effectue chronologiquement : on commence par les épisodes récents pour terminer avec ceux des années 70 et 80.

Passé un sas où s’affichent en grandes lettres le légendaire générique (« Il y a longtemps, dans une galaxie lointaine… ») et une utile ligne du temps, cette mise en scène impressionne d’emblée. Vitrines antireflets, décors évoquant l’une ou l’autre coursive, moquette noire, son et lumière renforcent la magie.

Sans la rompre totalement, divers écrans vidéo servent à visualiser dans quelle scène tel élément de décor à voir en vrai a été utilisé. Entre deux salles, un documentaire détaille les nombreux effets spéciaux imaginés par les équipes de George Lucas. Instructif.

La visite débute sur Tatooine, à l’époque du jeune Anakin Skywalker pas encore devenu Dark Vador. Plusieurs podracers, certains en taille réelle, d’autres à l’échelle, illustrent ce premier volet. Le parcours se poursuit sur Naboo, monde d’origine de la Reine Amidala et de Jar Jar Binks. Suivent Coruscant, capitale de l’Empire, Kamino et ses cloneurs, puis Geonosis et ses monstres.

Les fans aujourd’hui quadras écraseront une petite larme en retrouvant Hoth, la planète des glaces, et ses quadripodes impériaux. Retour à Tatooine ensuite aux côtés de Luke Skywalker avec la garde-robe des chasseurs de prime dont, bien entendu Boba Fett. Endor est entre autres visualisée par un speeder bike. La dernière salle rassemble enfin divers objets et costumes relatifs aux plus anciens épisodes.

Au centre : un très impressionnant Dark Vador. Comptez deux heures pour en arriver là. Un peu plus si votre progéniture souhaite aller manier le sabre laser à l’école des Jedis. Et potassez votre Star Wars, car elle posera des tas de questions !

DIDIER STIERS

Le portfolio sur l’exposition Stars War

Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.