Verhofstadt et Sarkozy affichent leur complicité

C’est l’entente cordiale entre Nicolas Sarkozy et Guy Verhofstadt. Les deux hommes ont opté pour le tutoiement amical, mercredi, sur le perron de l’Elysée.

Une complicité résolument affichée et qui semble prometteuse pour le Premier ministre alors que la France s’apprête à prendre la présidence de l’Union européenne. Officiellement, l’avenir de Guy Verhofstadt n’a pas été évoqué lors des entretiens de Paris. Mais nul n’ignore, ni à Paris ni ailleurs, que le nom du Premier ministre belge circule à propos d’importants postes européens à attribuer bientôt : président permanent du Conseil, président de la Commission ou encore haut représentant aux Affaires étrangères.

Entretenir de bons rapports avec le puissant Président français est donc une aubaine.

Cette entrée a été publiée dans Belgique, Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.