Tremplin pour l’e-identité

Technologies Le site eBay intègre la carte d’identité électronique

Première application commerciale d’envergure
pour la carte d’identité à puce. Le début d’une longue série ?

A quoi sert cette carte d’identité électronique ? » C’est une question qui revient souvent dans la bouche des sept millions de Belges qui la détiennent. La technologie est mûre mais les applications sont encore très peu nombreuses. Cela revient un peu à se promener avec une carte sim dans la poche sans avoir le GSM qui l’accompagne. A quand le véritable démarrage ?

Cette heure est peut-être arrivée. L’« eID », comme on dit dans le jargon, va connaître sa première application commerciale d’envergure. Le site de vente en ligne eBay offre, depuis cette semaine, la possibilité à ses utilisateurs belges de s’identifier sur le site grâce à elle. Il suffit pour ce faire d’avoir acquis le lecteur idoine (10 à 20 euros). Tant les nouveaux utilisateurs que les anciens peuvent s’enregistrer via ce nouveau moyen.

Fondamentalement, cela ne change pas grand-chose au niveau de sécurité du site. eBay s’assurait déjà de l’identité réelle des utilisateurs via leur numéro de carte de crédit ou leur numéro de téléphone fixe. « Mais les Belges restent en général assez méfiants par rapport aux achats sur internet, note Peter Burin, porte-parole d’eBay. Ce type d’identification est en mesure de les rassurer. Toute personne qui utilise son eID est reconnaissable sur le site via un logo situé à côté de son pseudo. Pour les vendeurs, cela peut devenir un argument commercial ».

Taille critique

C’est une première mondiale pour eBay. C’est aussi une première pour la carte d’identité électronique belge qui n’avait jamais intéressé une société de la taille d’eBay. Il y a trois ans, Bill Gates avait certes annoncé que Microsoft allait utiliser la carte d’identité électronique pour déterminer si les utilisateurs de ses forums MSN étaient ou non mineurs mais face à la lenteur de la propagation de cette carte dans la population, l’entreprise avait baissé les bras.

L’espoir maintenant est de voir l’initiative d’eBay libérer les entreprises de leur attitude attentiste et ouvrir la voie à une foule d’applications. Après tout, la taille critique est désormais présente. Et en 2009, tous les Belges détiendront cette carte.

Si les applications administratives (tax on web, commande de documents auprès des communes…) commencent à apparaître, les applications commerciales sont jusqu’ici restées très timides. L’utilisation de la carte d’identité électronique est par exemple testée sur une série de chats réservés aux enfants (kidcity.be, chat.be…) et chez Ethias, pour permettre à 3.000 utilisateurs d’accéder à leurs comptes en ligne. Les clients des mutualités chrétiennes et de Partena peuvent aussi accéder à leur dossier individuel sur internet via ce moyen. Citons encore l’exemple de cet hôtel brugeois qui réalise le check-in de ses clients en lisant la carte. Le tout début…

JEAN-FRANCOIS MUNSTER

Cette entrée a été publiée dans Economie, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.