Des élections « ni libres ni équitables », juge l’Union

Iran Législatives

Les conservateurs iraniens confirmaient dimanche leur emprise sur le Parlement avec une majorité des deux tiers, selon des résultats partiels qui montrent leur force jusque dans la capitale Téhéran, vitrine politique du pays.

L’estimation donnée samedi par le ministre de l’Intérieur Mostafa Pour Mohammadi selon laquelle les conservateurs obtiendraient 71 % des 290 sièges était inchangée dimanche.

Cette large victoire était attendue, compte tenu de la disqualification avant scrutin par les autorités d’un grand nombre de candidats réformateurs. Le même procédé avait largement contribué à la victoire des conservateurs aux législatives de 2004.

La présidence slovène de l’Union européenne a souligné dans un communiqué « son profond regret et sa déception » devant ce procédé et a jugé que, dans ces conditions, les élections n’avaient « été ni libres, ni équitables ».

Dans l’opposition en exil, Mme Maryam Rajavi, présidente du Conseil national de la résistance d’Iran (NCRI), a qualifié ces élections de « farce », et appelé la communauté internationale à mettre un terme à sa politique d’« apaisement » envers l’Iran.

Les réformateurs espèrent pourtant obtenir jusqu’à 20 % des sièges. « Malgré toutes les restrictions, nous avons réussi à perturber le jeu de nos adversaires », disait samedi Abdollah Nasseri, porte-parole de la Coalition des réformateurs.

Dans la capitale cependant, qui fournit trente sièges à la Chambre, ce sont les conservateurs qui ont franchi sans difficulté le premier tour. Avec plus de deux tiers des bulletins dépouillés, les onze candidats élus dès le premier tour sont tous conservateurs.

Trente-huit candidats restent en ballottage pour le deuxième tour, qui se tiendra le 18 ou le 25 avril, ce qui laisse encore une chance aux réformateurs d’y effectuer une percée.

AFP,LALLEMAND,ALAIN
Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.