Pernod Ricard avale Absolut : santé !

Alimentation Avec la célèbre vodka, le groupe devient deuxième mondial

Le roi du pastis met de la vodka haut de gamme dans le moteur de son développement. Le marché fait « hic ».

 C’est finalement au groupe français Pernod Ricard que le gouvernement suédois a vendu la société d’État « Vin & Sprit », propriétaire des vodkas Absolut, Level et Frïs, ainsi que du Gin Plymouth et du Rhum Cruzan. Un cul sec qui permet au groupe originaire de Marseille de faire coup triple : atteignant 91 millions de caisses par an (dans le secteur on mesure en caisse de 12 bouteilles de 0,75 l), il talonne aujourd’hui le britannique, géant mondial, Diageo (93 millions de caisses de Smirnoff, Johnny Walker…), il ajoute une vodka réputée dans l’étal de ses produits et, à travers elle, il renforce sa présence sur le marché américain.

« C’est un grand jour pour Pernod Ricard », s’est félicité, lundi, Pierre Pringuet, le directeur général délégué qui va remplacer, l’automne prochain, le fils du fondateur Patrick Ricard à la tête du groupe. L’enthousiasme chez Pernod n’a pourtant pas été suivi sur le marché : vers 12 h, l’action Pernod Ricard perdait 4,48 % à 65,04 euros, dans un marché parisien en recul de 0,88 %.

Le hic, pas étonnant dans le secteur des spiritueux : le coût élevé de l’opération. Le groupe français a en effet dû débourser 5,6 milliards d’euros (dette incluse) pour l’emporter sur les autres candidats acquéreurs (les américains Fortune Brands et Bacardi, le holding suédois Investor). La Bourse a donc accueilli la nouvelle avec fraîcheur, malgré des synergies attendues de 125 à 150 millions d’euros par an avant impôts.

« Les quatre offres étaient très intéressantes, mais il a été vite clair que l’offre de Pernod Ricard était la meilleure, a déclaré Mats Odell, le ministre suédois des Marchés financiers, soulignant que le français avait proposé un très bon prix. Vin & Sprit demeurera une société suédoise avec son siège en Suède et une direction suédoise », a-t-il souligné. La somme empochée par l’État suédois, versée en dollars et en euros, servira au remboursement de la dette publique du royaume, a indiqué Mats Odell. « Vin & Sprit » (2.100 employés, 10,3 milliards de couronnes suédoises/environ 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires 2007) fait partie, avec d’autres (banque, compagnie aérienne, télécoms…), de participations de l’État dont le gouvernement de centre-droit veut se séparer.

Plus de 10 millions

de caisses par an

Absolut est l’une des quatre marques de spiritueux dépassant les 10 millions de caisses vendues par an dans le monde. C’est la première marque haut de gamme (bouteilles vendues à plus de 17 dollars/12 euros) aux Etats-Unis. Sur l’ensemble du marché américain des spiritueux, le groupe Pernod Ricard passe ainsi de la quatrième à la deuxième place.

La vodka suédoise vient compléter un portefeuille de spiritueux comprenant déjà notamment les whiskies Chivas et Ballantine’s, le rhum Havana Club, le champagne Mumm, le cognac Martell et le gin Beefeater…

L’importance d’une vodka dans la stratégie de développement des grands groupes « spiritueux » s’explique par le positionnement très « pragmatique » du secteur face aux nouveaux consommateurs. Après s’être renforcé dans les alcools haut de gamme (Chivas Regal, Mumm, Martell…) pour correspondre au marché de luxe chinois (l’importation de whisky y a fait un bond de 30 % ces cinq dernières années, par exemple), Pernod Ricard vise très clairement le marché des jeunes. Alcool blanc pouvant être facilement mélangé, sous forme de simples cocktails populaires ou plus sophistiqués, la vodka plaît aux jeunes et rencontre un grand succès dans les discothèques du monde entier. Là où le pastis est rangé depuis longtemps sur les étagères des bars à papa…

RENETTE,ERIC,ASSOCIATED PRESS,AFP
Cette entrée a été publiée dans Economie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.