La reprise du dialogue

Chine Les émissaires du dalaï-lama débarquent à Pékin

Deux émissaires du dalaï-lama, Lodi Gyaltsen Gyari et Kelsang Gyaltsen, arrivent ce samedi en Chine pour des entretiens « informels » sur le Tibet, à trois mois des jeux Olympiques et après sept semaines de crise internationale au cours desquelles le chef des Tibétains en exil s’est montré conciliant avec Pékin.

Ce voyage, annoncé vendredi par le gouvernement tibétain réfugié en Inde, constituera la première rencontre – connue et rendue publique – entre des responsables chinois et des représentants du dalaï-lama depuis dix mois. Les exilés tibétains et Pékin négociaient officiellement depuis 2002. Mais la position des Chinois s’est durcie en 2006 et les derniers entretiens officiels remontent à juin-juillet 2007.

Le gouvernement tibétain en exil a tout de même reconnu vendredi dernier avoir « toujours maintenu le contact » avec la Chine, notamment en mars, au plus fort des manifestations antichinoises de Lhassa, capitale du Tibet. Les pourparlers de samedi ne seront donc en aucun cas « un septième cycle de négociations », « il s’agit juste d’une consultation informelle », a ainsi prévenu le Premier ministre tibétain Samdhong Rinpoche. D’ailleurs, « nous ne nourrissons pas de fortes attentes, même si nous sommes heureux que ces consultations aient lieu », a-t-il ajouté.

Ce retour au dialogue coïncide aussi avec l’arrivée de la flamme olympique sur le territoire chinois : ce vendredi, le symbole des JO a parcouru les rues de Hong Kong sans incident majeur ; les quelques groupes de manifestants avaient été soigneusement tenus à l’écart par les forces de l’ordre.

Et, à l’autre bout du pays, le régime se prépare à hisser pour la première fois la torche sur le sommet le plus haut du monde, l’Everest. Une torche spéciale, utilisant différents mélanges gazeux, avec apport interne d’oxygène, a été mise au point pour l’occasion. (ap, afp)

ASSOCIATED PRESS,AFP
Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.