Un Boeing s’écrase : 68 morts, 22 blessés

Kirghizstan Entre Bichkek et l’Iran

Soixante-huit personnes ont trouvé la mort dimanche soir dans l’accident d’un Boeing 737 peu après le décollage de l’aéroport de Bichkek, capitale du Kirghizstan, à destination de Téhéran. L’accident survient quatre jours à peine après la catastrophe aérienne de la compagnie Spanair à Madrid.

« Selon nos dernières informations, 68 passagers ont été tués », a indiqué Rosa Daudova, porte-parole du Premier ministre kirghize Igor Tchoudinov. « Le Boeing, qui avait été construit en 1979 et était en bon état, avait été contrôlé il y a un mois », a déclaré le Premier ministre. « L’avion a décollé puis a subi une dépressurisation brutale. Il a demandé à atterrir, avant de faire un atterrissage d’urgence dans un champ non loin de la piste et il a pris feu. Il n’y a pas eu d’explosion », a ajouté M. Tchoudinov.

Le Boeing appartenait à la compagnie privée kirghize Itek Air et était loué par la compagnie iranienne Aseman Airlines. Itek Air figure sur la liste noire des compagnies aériennes interdites d’exploitation au sein de l’Union européenne.

Vingt-quatre Kirghizes, cinq Iraniens, un Turc, trois Canadiens, trois Kazakhs et un Chinois figurent parmi les tués, selon le dernier bilan de la primature. Les sept membres de l’équipage ont survécu au crash, pire catastrophe aérienne au Kirghizstan depuis que cette petite république d’Asie centrale a acquis son indépendance. (afp)

AFP
Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.