Une voie minée vers l’Europe

Croatie Premier attentat à la voiture piégée au cœur de Zagreb

L’OMBRE du crime organisé obscurcit l’adhésion prochaine à l’Union. Les autorités tirent la sonnette d’alarme.

 BELGRADE

DE NOTRE CORRESPONDANT

La Croatie est dans la tourmente : jeudi soir, le propriétaire et rédacteur en chef de l’hebdomadaire d’investigation Nacional, Ivo Pukanic, a été tué, ainsi que son directeur du marketing, dans un attentat à la voiture piégée. Selon les premiers éléments de l’enquête, une bombe était placée sous leur voiture, garée devant le siège du journal, au centre de Zagreb.

Immédiatement, le président croate, Stipe Mesic, a dénoncé le premier attentat à la voiture piégée de l’histoire de la Croatie indépendante : « Chaque citoyen de Croatie a le droit de se demander qui sera le suivant. L’Etat doit répondre au terrorisme immédiatement, et avec tous les moyens », a-t-il asséné. De son côté, le Premier ministre Ivo Sanader, a martelé : « Zagreb ne deviendra pas Beyrouth. »

Car cet attentat est le dernier d’une longue série d’intimidations et de meurtres attribués au crime organisé, dont les journalistes d’investigation sont les premières victimes. Certes, la personnalité d’Ivo Pukanic était controversée. Lié aux milieux mafieux selon certains, mais proche du pouvoir, il s’était fait connaître en 2003 avec une interview du général Gotovina – actuellement détenu par le Tribunal pénal international de La Haye pour crimes de guerre –, alors en fuite. Mais Ivo Pukanic venait surtout de publier une enquête sur le meurtre, le 6 octobre, de la fille d’un célèbre avocat, abattue de deux balles dans la tête à Zagreb. Une enquête qui évoque la piste de la mafia russe.

Le Premier ministre avait alors limogé les ministres de la justice et de l’intérieur. Dans ce contexte, l’attentat de jeudi soir, par sa violence inconnue jusque-là, est un camouflet pour le pouvoir. Et cette fois, la nouvelle est inquiétante pour le calendrier européen de la Croatie. La Commission européenne doit en effet publier le mois prochain son rapport annuel d’évaluation sur les négociations d’adhésion du pays, entamées en 2005. Négociations que la Croatie espère conclure en 2009 pour une entrée de plein droit en 2010.

Or, beaucoup d’Européens, échaudés par le cas de la Bulgarie, ne souhaitent pas voir se renouveler le même scénario : la Croatie doit achever sa réforme du système judiciaire et prendre des mesures énergiques contre la corruption et le crime organisé, ont-ils déjà rappelé à Zagreb.

Pour le Premier ministre Sanader, qui axe toute sa politique sur la prochaine adhésion à l’Union européenne, les nuages s’accumulent. Ainsi, alors que la Croatie avance rapidement vers la conclusion de la plupart des 35 chapitres de négociation, 5 sont actuellement bloqués par la Slovénie pour des raisons bilatérales, notamment une question de frontières toujours non résolue. Surtout, c’est le non irlandais au traité de Lisbonne qui risque de gêner les ambitions croates. La France et l’Allemagne estiment ainsi, sans nommer la Croatie, qu’il ne peut y avoir de nouvel élargissement sans réforme des institutions communautaires.

Reste que la Croatie dispose d’une carte majeure : elle est un exemple pour les autres pays des Balkans occidentaux, au premier rang desquels la Serbie et la Macédoine. Et l’Europe doit démontrer que ses promesses se concrétisent. Mais pour l’heure le pays est sous le choc et le sujet européen, à l’heure où l’euroscepticisme monte dans le pays, vient d’être mis entre parenthèses. Vendredi, la presse croate s’est montrée alarmiste. Ainsi, le quotidien Jutarnji List barrait sa « une » du mot « Terrorisme » et ajoutait : « L’assassinat de Pukanic est l’une des plus sérieuses défaites du système politique en Croatie. » Car cet attentat est celui de trop. A la tête du pays, Ivo Sanader a transformé la Communauté démocratique croate (HDZ), parti nationaliste des années de guerre, en parti conservateur pro-européen. La purge des réseaux formés dans les années 90, elle, n’est pas achevée.

DELISSE,FRANCOIS
Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.