Un projet vague mais passionnant

Internet Les vingt ans du World Wide Web

Quatre des créateurs du réseau mondial World Wide Web, dont le Belge Robert Cailliau, racontent.

Entourant un vieil ordinateur d’époque, quatre des créateurs du réseau mondial World Wide Web en oubliaient presque leur public tandis qu’ils racontaient avec passion comment, il y a 20 ans, il ont donné naissance à internet. Dans une ambiance de classe d’école, au Centre européen de recherche nucléaire (Cern) près de Genève, ces cinquantenaires aux allures de grands garçons à l’œil pétillant ont rappelé comment ils ont inventé la programmation informatique qui allait changer la face du monde.

Leur but, en 1989, était de permettre à des milliers de physiciens à travers le monde de communiquer et d’échanger à distance leurs données, et cela en toute simplicité. A l’époque, l’ordinateur personnel (PC) en était encore à ses balbutiements. Chaque ordinateur était doté d’un système informatique complexe qui lui était propre et qui le rendait incompatible avec les autres. Quant au travail en réseau, il était d’une extrême lourdeur. Un jour de mars 1989 dont il ne se souvient plus exactement, Tim Berners-Lee, ingénieur informatique en contrat temporaire au Cern, remit un document intitulé Gestion de l’information : une proposition. Le document, que cet Anglais a conservé, porte encore la trace du commentaire laconique de son supérieur, Michael Sendall : « Vague mais passionnant ». « Mike était un chef qui ne disait pas non, se souvient l’ingénieur belge Robert Cailliau, qui fit équipe avec Berners-Lee. Il a été crucial pour que le projet voie le jour. »

Le document plaidant pour la mise en place d’un réseau universel basé sur l’hypertexte – le langage de programmation qui permet de générer des liens entre pages sur la Toile – contenait un diagramme compliqué avec un cercle estampillé « Mesh » au centre.

« J’ai réfléchi à ce mot et me suis dis que ça sonnait un peu trop comme foutoir (« mess » en anglais », raconte M. Berners-Lee, qui choisit finalement World Wide Web en mai 1990.

Le directeur général du Cern de l’époque, Rolf-Dieter Heuer, se rappelle qu’il n’a pas cherché à en savoir plus : « Nous n’avons pas prévu le formidable phénomène que ce nouveau système allait provoquer. » (afp)

AFP
Cette entrée a été publiée dans Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.