Les Guignols : « Putain, 20 ans ! »

Télévision Grosse fiesta pour les marionnettes les plus irrévérencieuses de l’écran

Ils sont entrés dans la culture populaire.
Voilà qui valait bien une soirée spéciale – et une sortie DVD.

Paris

De notre envoyée spéciale

Mangez des pommes : Jacques Chirac dans la campagne qui le mènera enfin à la présidence de la République, « son boulot de dans deux ans ». À l’insu de mon plein gré : Richard Virenque, sur son dopage lors du Tour de France 1998. Pile poil, pour décrire quelque chose de parfaitement sur mesure. Ispice di counnasse, célébrissime phrase attribuée à Ben Laden. Et la liste est encore longue. Qu’on regarde ou pas Les Guignols de l’info, ils ont légué un tas d’expressions au langage quotidien – et il n’y a aucune excuse pour ne pas les regarder puisque, chez nous, les marionnettes de Canal + sont retransmises en clair sur Be TV et accessibles sur le Net (via canalplus.fr ).

Et voilà que, l’air de rien, ce phénomène de société fête ses 20 ans. Et il s’en aligne, des chiffres, en 20 ans : 4.000 JT diffusés, 15 auteurs impliqués (ils sont deux actuellement, Lionel Dutemple et Julien Hervé), 314 marionnettes (nécessitant chacune trois semaines de fabrication), de 2,5 à 3 millions de téléspectateurs français en 2008 (il faut ajouter les Belges sur Be TV), 5 imitateurs actuellement (Yves Lecoq, Daniel Herzog, Sandrine Alexi, Nicolas Canteloup et Thierry Garcia), 50 personnes mobilisées chaque jour en direct sur le JT…

« Putain, 20 ans ! », s’est dit Canal +. Qui a illico monté une soirée spéciale pour célébrer cette émission « qui a continué à porter la chaîne pendant ses années de vaches maigres », selon les termes de Rodolphe Belmer, son directeur général.

Et l’événement, c’est ce lundi. Après un Grand Journal spécial (retransmis en clair sur Be TV) qui accueillera toute la joyeuse équipe de 19 h 10 à 20 h 40, le JT des vingt ans sera présenté non par PPD, la marionnette, mais par PPDA, Patrick Poivre d’Arvor, le journaliste en chair et en os – en présence d’autres personnalités « marionnettisées ». Ensuite, cap sur Les coulisses des Guignols, sorte de making of de l’émission en 26 minutes, mais façon Guignols : totalement imprévisible… Et puis, à partir de 21 h 10, on s’installe confortablement pour une soirée latex (non, pas ce genre-là, bande de coquins), avec Il était une fois Les Guignols, un documentaire de… quatre heures. On commence à la préhistoire et, en 45 secondes, on balaie les grandes étapes de l’évolution jusqu’en 1988, année de réélection de Mitterrand à la présidence et… année de naissance des Guignols, donc.

On ne fait pas dans la rétrospective classique, of course. Si le doc fait une large part aux archives de l’émission, il est pour un quart constitué de scènes inédites, dans lesquelles sont interviewées des personnalités (leurs marionnettes) qui ont participé aux événements dont on parle. Cette seconde partie de la soirée est retransmise en crypté sur Be TV.

Pour ceux qui lâcheraient avant 1 h 15 du matin ou qui ne sont pas abonnés à Be TV, un coffret DVD sort mardi en France, le 2 avril en Belgique.

GORISSEN,AGNES
Cette entrée a été publiée dans Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.