L’éclipse solaire du siècle

Deux milliards d’hommes pourraient l’avoir observé

La plus longue éclipse solaire totale du XXIe siècle plonge ce mercredi dans le noir la Chine et l’Inde, les deux pays les plus peuplés de la planète, où ce phénomène céleste éveille l’enthousiasme. Pour l’astrophysicien américain Fred Espenak, c’est une éclipse de Soleil « monstre » que pourront potentiellement observer deux milliards de Terriens. Un record dans l’histoire de l’humanité.

Le 22 juillet à partir de 0 h 53 GMT, soit 6 h 23 en Inde, la nuit retombera peu de temps après le lever du jour sur l’Etat du Gujarat (ouest), puis à l’intérieur d’un corridor de 15.000 kilomètres de long sur 200 km de large, traversant l’Inde, le Népal, le Bhoutan, le Bangladesh, la Birmanie, la Chine et jusqu’aux îles méridionales japonaises Ryukyu.

Le Soleil sera complètement masqué par la Lune pendant six minutes et 39 secondes dans une zone peu habitée du Pacifique, là où se situera le record de durée, qui ne sera pas battu avant l’année 2132. L’obscurité durera moins longtemps en Inde (trois à quatre minutes) et sur la mégapole Shanghai (cinq minutes).

La sixième éclipse totale du siècle a dopé l’activité commerciale et touristique en Extrême- Orient, la région géographique idéale pour profiter du phénomène astronomique.

Au moins 300 Belges se sont ainsi rendus en Chine pour voir le phénomène, selon la Vereniging voor Sterrenkunde (Association des astronomes amateurs).

Le Parc de la Sculpture de Shanghai, le meilleur poste d’observation de la ville, a annoncé avoir vendu 2.000 tickets d’entrée pour le 22 juillet, avec lunettes spéciales et tee-shirts commémoratifs. Les hôtels sont réservés depuis des mois par des milliers de Chinois, Japonais, Américains et Européens.

En Inde, l’agence Cox and Kings a affrété un Boeing 737-700 qui décollera de New Delhi avant l’aube. Il « interceptera » l’éclipse totale à une altitude de 41.000 pieds (12.500 mètres) et volera plein Est jusqu’à l’Etat du Bihar. Les 21 sièges de l’avion côté Soleil levant se sont vendus pour 1.200 euros.

Si la mousson s’en mêle

Par ailleurs, 1,5 million de pèlerins hindous sont attendus dans la ville sainte de Kurukshetra, dans le nord de l’Inde, pour se baigner pendant l’éclipse dans des eaux purifiées devant contribuer à la libération de l’âme.

En Inde et en Chine, les contes et mythologies évoquent les éclipses comme l’annonce d’heureux présages, mais aussi de néfastes augures. Celle de mercredi est « un moment très dangereux dans l’Univers », prévient Raj Kumar Sharma, un astrologue de Bombay. « Si le Soleil, le maître des étoiles, est malade, alors il va se passer quelque chose de grave dans le monde », prédit-il.

Des Indiennes enceintes qui avaient programmé une césarienne mercredi ont repoussé l’intervention, confie Shivani Sachdev Gour, gynécologue de l’hôpital Fortis de New Delhi.

Astronomes et météorologues craignent surtout que les nuages de la mousson au-dessus du sous-continent indien ne gâchent le spectacle. Si la météo est bonne, l’éclat de la couronne solaire sera visible. On verra même peut-être des jets de gaz incandescents projetés à des centaines de milliers de kilomètres du Soleil. Mais si le ciel est couvert, la baisse des températures et la brusque obscurité seront les seules manifestations de l’éclipse. (afp)

repères

Une éclipse solaire,
qu’est-ce que c’est ?

Les éclipses solaires totales surviennent lorsque la Lune est en ligne entre la Terre et le Soleil. Pour les habitants qui se trouvent alors dans l’ombre de la Lune, le Soleil est entièrement caché. Il y a au minimum deux éclipses solaires par an, le plus souvent des éclipses partielles.

On peut prédire la date d’une éclipse depuis Ptolémée au IIe siècle et déterminer là où elle passera depuis le XVIIIe siècle. L’avènement de l’informatique a simplifié les calculs qui prenaient autrefois un mois aux astronomes.

Le Soleil a un diamètre 400 fois plus grand que celui de la Lune, mais il est aussi 400 fois plus distant. Vu de la Terre, leur disque est sensiblement de même taille, avec toutefois des variations.

La prochaine éclipse solaire totale se produira le 11 juillet 2010, presque entièrement au-dessus du Pacifique Sud.

AFP
Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.