Michael Jackson victime d’un homicide

Michael Jackson
L’autopsie révèle une dose mortelle d’anesthésique

Une dose mortelle de Propofol, un puissant anesthésique, a été trouvée dans le corps de Michael Jackson lors de son autopsie par l’institut médico-légal de Los Angeles.

 Le mandat de perquisition qui avait permis fin juillet aux autorités américaines de fouiller le cabinet médical du dernier médecin de Michael Jackson, Conrad Murray, à Houston précise que les autorités américaines traitent la mort de la pop star comme un homicide. Selon ce document, Murray a affirmé à la police de Los Angeles (LAPD) qu’il avait traité l’insomnie de Michael Jackson avec du Propofol pendant les six semaines qui ont précédé sa mort, lui donnant chaque soir 50 milligrammes de ce puissant anesthésique en intraveineuse.

Le médecin aurait ensuite essayé de désintoxiquer le chanteur en lui donnant d’autres sédatifs, du lorazepam et du midazolam.

La police n’aurait pas trouvé de preuves de l’acquisition du Propofol par Conrad Murray par la voie réglementaire, alors que plusieurs bouteilles avaient été trouvées au domicile du chanteur après sa mort. Conrad Murray est en première ligne dans l’enquête sur la mort du « roi de la pop ». (afp)

AFP
Cette entrée a été publiée dans Culture, Monde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.