« Game over » pour Vendetta

Piratage Le jeune qui avait piraté Belgacom a été arrêté mercredi

Le pirate informatique qui avait diffusé sur internet des centaines d’identifiants et de mots de passe de connexions ADSL Belgacom à la mi-octobre, a été interpellé mercredi matin à son domicile par la Computer Crime Unit de la police judiciaire fédérale de Bruxelles. Celui qui se cachait derrière le pseudo « Vendetta » (1) est en fait un jeune homme de 20 ans domicilié chez ses parents à Ganshoren (Bruxelles). Il est francophone alors que les enquêteurs pensaient au départ avoir affaire à un néerlandophone, voire à un Américain résidant en Belgique.

Etudiant en informatique, le jeune homme a été entendu par les enquêteurs et a aussitôt reconnu les faits de piratage qui lui sont reprochés. L’enquête a, en outre, mis en évidence d’autres faits de piratage et ceci depuis plusieurs années. « Ces faits visent notamment des serveurs situés à l’étranger », précise-t-on au parquet de Bruxelles. « Par ailleurs, contrairement aux informations diffusées par le pirate, il n’y avait pas de failles dans le modem-routeur Bbox2 de Belgacom », ajoute le parquet.

Interpellé pour « hacking », le jeune homme a été privé de liberté et mis à la disposition du juge d’instruction Olivier Leroux.

Il risque jusqu’à trois ans de prison ferme.

Toute cette affaire a débuté le 20 octobre dernier avec la publication sur un forum en ligne francophone consacré à l’ADSL, d’une liste d’une trentaine de données confidentielles de clients de Belgacom. Ces données sont restées en ligne durant quelques heures avant d’être retirées par le modérateur du forum. L’utilisation de ces données permettant d’entrer dans le système informatique des clients, Belgacom a aussitôt modifié les identifiants et mots de passe. L’opérateur a également porté plainte contre X tout en précisant que les clients concernés n’avaient pas subi de dommages.

De son côté, le pirate menaçait de dévoiler mille données confidentielles chaque lundi tant que Belgacom ne mettait pas un terme à sa politique de quotas de téléchargement (lire ci-contre). Il en a publié 500 une semaine plus tard, puis plus rien.

(1) En référence au film V comme Vendetta avec Nathalie Portman.

DE BOECK,PHILIPPE
Cette entrée a été publiée dans Belgique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.