La littérature ardente des Prix Rossel

Littérature Jean d’Ormesson a proclamé deux lauréats liégeois

Je suis très heureux de remettre le prix Rossel, a lancé l’académicien Jean d’Ormesson mercredi sur le coup de 13 h dans les locaux du Soir. D’abord je félicite un journal qui soutient la littérature de cette façon. Ensuite, j’insiste, le Rossel c’est, je fais un rapide calcul mental, 500 fois plus important que le Goncourt. » Clin d’œil malicieux à la dotation du prix, qui est de 5.000 euros pour le Rossel et de 10 pour le Goncourt.

Ce prix est remis depuis 1938, année de sa création par les responsables du Soir de l’époque et, à part les années de guerre 40-45, a été attribué chaque année à un roman ou un recueil de nouvelles écrit en français par un écrivain belge ou vivant en Belgique. C’est donc la 65e fois qu’il est remis. Depuis 2001, le Rossel a fait un petit : le Rossel des jeunes. Lui, il est doté de 1.500 euros. Chacun des lauréats reçoit aussi un Livre d’ardoise, notre César ou notre Oscar à nous, une œuvre d’art de l’artiste belge Anne Jones.

« Waow », avait simplement dit Serge Delaive quand nous lui avons annoncé sa victoire. Il a été plus prolixe à la proclamation, dédicaçant le prix à sa première éditrice, Lysiane d’Hayere, et à la journaliste du Soir Pascale Haubruge, malade depuis des mois.

Serge Delaive avait pris le premier train de Liège, où il vit, pour rejoindre Bruxelles, où le prix était proclamé. Il est arrivé bien à temps.

Nicolas Ancion, qui vit actuellement à Carcassonne, mais se trouvait mercredi à Liège, sa ville de naissance et de cœur, a lui aussi pris le train pour Bruxelles. Il est arrivé essoufflé, courant depuis la gare Centrale, sac sur le dos, dont il s’est débarrassé illico avant de recevoir son prix jeune et de déclarer que c’était aujourd’hui la victoire des Liégeois. Tout ce que la Cité ardente compte de littéraire doit s’en réjouir.

VANTROYEN,JEAN-CLAUDE

Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.