Bernar Yslaire, Jean-Claude Carrière

soir_nalu_20091208_001_001.jpg
Les acteurs

Ces deux auteurs hors normes ont télescopé leurs imaginaires au Louvre et dans un « Soir » révolutionnaire.

Face à face aujourd’hui pour composer le numéro spécial du Soir que vous tenez entre les mains, un couple inédit et franco-belge de sacrés raconteurs d’histoire. Jean-Claude Carrière, créateur de 80 scénarios de films, acteur d’une pléiade de livres, auteur d’une vingtaine de téléfilms, esprit frappeur de créations théâtrales, fusionne son imaginaire avec l’âme romantique du poète de la bande dessinée bruxelloise, Bernar Yslaire. Réunis pour la première fois par le Musée du Louvre, Yslaire et Carrière viennent de publier Le Ciel au-dessus du Louvre, une bande dessinée qui « plonge le lecteur dans les grandes questions auxquelles notre temps n’a pas davantage répondu que la Révolution française ».

Jean-Claude Carrière a grandi chez les viticulteurs, où l’on transmet de père en fils le goût du labeur. Curieux de tout savoir, il a décroché une licence en lettres et une maîtrise en histoire, avant de céder à la tentation de la plume et du crayon. Dessinateur, conteur, écrivain, c’est un infatigable de l’art et du savoir. Ouvert aux aventures narratives et esthétiques extrêmes, il n’a peur de nulle part. Jean-Claude Carrière a pris les routes de l’anticonformisme avec Pierre Etaix, Jacques Tati, Luis Bunuel. Il a le rire insaisissable. Son nom a défilé aux génériques de Belle de jour de Bunuel, du Voleur de Louis Malle, du Borsalino de Jacques Deray, du Danton de Wajda, du Valmont et des Fantômes de Goya de Forman, du Tambour de Schlondorff… Le César du meilleur scénario lui est tombé sur la tête avec Le Retour de Martin Guerre. Il a adapté Cyrano de Bergerac, Le Roi des Aulnes ou L‘insoutenable légèreté de l’être à l’écran.

Mais le cinéma ne suffit pas. Discret dans tout ce qu’il touche, ce génie des coulisses a frappé les trois coups pour André Barsacq, Jean-Louis Barrault ou Peter Brook, avec qui il décrochera un Molière pour l’adaptation de La Tempête de Shakespeare. Boulimique des idées, il a balancé de la dramaturgie aux lettres pour signer des œuvres riches, adulées du public comme de la critique : le Dictionnaire de la bêtise, La Controverse de Valladolid, Le Mahabharata… Toujours en éveil, il se lance à 78 ans dans l’expérience inédite de la bande dessinée pour réapprendre à composer les images autrement avec Bernar Yslaire.

Adolescent, Hislaire se réfugiait sur les toits pour s’évader de la grisaille bruxelloise. Son héros « mélancomique », Bidouille, est né dans une baraque à frites. Timide, fleur bleue, complexé, il posera sa rose d’épines dans le cœur de Violette. Les lecteurs de Spirou ne pourront jamais gommer de leurs têtes blondes cette maladie d’amour. Pourtant l’auteur se cherche encore. Il explore le dessin de presse, puis le graphisme à la RTBF, au Rideau de Bruxelles ou à l’ex-Théatre Impopulaire. Il change son nom en Yslaire pour imaginer, avec Balac, la saga de Sambre. La série enflamme le public par son esthétique raffinée. Elle se ramifie aujourd’hui dans La guerre des Sambre, où Yslaire confie le dessin à des artistes qui ont l’âge d’être ses enfants.

Inventeur de nouveaux territoires d’images, Yslaire a ouvert le site xxeciel.com pour psychanalyser les folies et les outrages de la civilisation moderne. L’aventure nourrira les albums des Mémoires du XXe ciel. A l’aube du troisième millénaire, il se métamorphose en Bernar Yslaire pour un nouveau diptyque : Le Ciel au-dessus de Bruxelles, audacieux manifeste pour l’amour et la paix, dont le personnage central est une bombe humaine.

En 2008, Bernar Yslaire et Jean-Claude Carrière se rencontrent. Ils parlent de David et de Robespierre, que Jean-Claude avait mis en scène dans le film Danton. Le tableau était resté inachevé. Ils décident de l’aborder sous un angle neuf, celui de la représentation de la Révolution avec l’album du Ciel au-dessus du Louvre.

1931 Naissance de Carrière.

1957 Naissance de Hislaire et premier roman de Carrière : Lézard.

1967 Belle de jour, scénario de Carrière pour Bunuel.

1978 Hislaire crée la série Bidouille et Violette.

1983 César du meilleur scénario pour Le retour de Martin Guerre de Carrière.

1986 Premier album de Sambre par Yslaire.

1991 Carrière reçoit un Molière pour l’adaptation de La Tempête de Shakespeare.

1997 Yslaire entame les Mémoires du XXe Ciel.

2009 Yslaire est fait Chevalier des Arts et des Lettres de la République française. Sortie du Ciel au-dessus du Louvre par Yslaire et Carrière.

COUVREUR,DANIEL
Cette entrée a été publiée dans Action Soir, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.