Kimberly Buys, l’éclaircie belge

Championnats d’Europe Dix records du monde ont été battus en Turquie

Dix records du monde (voir par ailleurs) ont été battus lors des Championnats d’Europe 2009 en petit bassin, dernière compétition internationale où les combinaisons en polyuréthane étaient autorisées, et qui se sont achevés dimanche à Istanbul. Ces marques mondiales font monter le compteur à 245 records du monde améliorés depuis février 2008, date de l’apparition du polyuréthane dans les combinaisons.

L’année dernière, lors de l’Euro-2008 à Rijeka, 10 records du monde avaient également été enregistrés. Le décompte des records du monde en petit bassin ne tient pas compte des chronos réalisés sur les relais 4X50 m nage libre et 4X50 m 4 nages, des distances que la Fédération internationale (Fina) ne reconnaît pas. Dans ce cas, on parle de meilleures performances de tous les temps et il y en a eu quatre à Istanbul.

La jolie moisson de Buys

Les championnats d’Europe, dans leur version belge ont été essentiellement marqués par les performances de Kimberly Buys qui s’est qualifiée pour la finale du 100 m papillon dames et a battu le record de Belgique (57.55) établi samedi matin en séries. L’Anversoise de 20 ans avait signé le 10e temps en série en 57.48. Kimberly Buys avait déjà disputé la finale du 200 mètres 4 nages, dont elle avait fini également 10e. La nageuse du Brabo avait amélioré à deux reprises (26.29 en séries et 26.11 en demi-finales) le record de Belgique du 50 m papillon vendredi.

Et, jeudi, Buys avait battu son record de Belgique du 200 m 4 nages en 2 : 09.27 en séries (2 : 09.60 en finale). Enfin, elle s’est qualifiée pour sa 3e finale en battant son record national du 200 mètres dos de 4/100-èmes de seconde. Gourmande, elle était également qualifiée pour la finale du 100 m papillon. Mais si elle a amélioré le record de Belgique sur quatre des cinq distances où elle a concouru (seul le 100 m dos lui a résisté), l’Anversoise… n’a pas défendu les couleurs belges dimanche soir en finales. Au moment où les épreuves se disputaient, elle était d’ailleurs déjà rentrée chez elle ! « C’était prévu, a confié Lode Grossen, coordinateur sportif de la Ligue flamande de natation, à l’agence Belga. Ronald Gaastra, l’entraîneur de Kimberly au Brabo, avait demandé qu’elle soit libérée ainsi que ses camarades de club, afin de pouvoir être à la piscine dès lundi matin. Je signale qu’il n’y avait personne de la fédération ici, et seulement trois nageurs du Brabo et Bruno Claeys (NDLR : du Brugse ZK), placés sous la direction de Gaastra… » On imagine volontiers quand dans un tel contexte, les performances de l’Anversoise valaient leur pesant de cacahuètes !(afp, belga.)

les dix records du monde

100 m dos messieurs

49.17 par le Russe Arkady Vyatchanin

48.97 à égalité par les Russes Arkady Vyatchanin

et Stanislav Donets

200 m brasse messieurs

2.00.67 par le Hongrois Daniel Gyurta

100 m 4 nages messieurs

50.76 par le Slovène Peter Mankoc

400 m 4 nages messieurs

3.57.27 par le Hongrois Laszlo Cseh

200 m nage libre dames

1.51.17 par l’Italienne Federica Pellegrini

100 m papillon dames

55.05 par la Française Diane Bui Duyet

50 m dos dames

25.70 par la Croate Sanja Jovanovic

200 m 4 nages dames

2.04.62 par la Hongroise Evelyn Verraszto

Cette entrée a été publiée dans Sport, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.