Bientôt trois Belges dans le top 10 ?

belga-picture-17773668.jpg

Auckland-Brisbane Clijsters, Henin et Wickmayer au sommet

BRISBANE

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

Il gèle peut-être à pierre fendre dans une bonne partie de l’Europe, mais, en Océanie, le grand beau temps a décidé d’illuminer le tennis féminin belge en ce début 2010.

A Auckland, d’abord, à Brisbane ensuite, Yanina Wickmayer et Kim Clijsters ont respectivement remporté les deux premiers tournois de l’année ce week-end. Et, pour le même prix, c’est Justine Henin, qui disputait son premier tournoi officiel depuis vingt mois, qui aurait pu doubler la deuxième à l’issue d’une finale belgo-belge dont on se souviendra encore pendant longtemps.

Pour la 23e confrontation de leur carrière, les deux éternelles rivales du plat pays ont, en effet, livré un spectacle hors du commun, samedi soir, à la Pat Rafter Arena de Brisbane, un vrai match de propagande où elles ont placé la barre très haut. Tout au long d’un improbable thriller en trois actes, devant une foule en extase, Clijsters et Henin ont trouvé l’équilibre délicat entre le réel et l’idéal. Les renversements de situation ont ajouté à la beauté du moment dans un match phénoménal de 2 h 24 où ils ont largement compensé les fautes directes provoquées, on s’en doute, par l’excitation et la pression que contenait cette finale.

Toutes les deux se sont vues gagnantes à tour de rôle. Kim d’abord, en menant 6-3, 4-1. Justine ensuite, en alignant huit jeux d’affilée pour se retrouver devant, à un set partout, 3-0. Toutes les deux enfin, au départ d’un tie-break qui allait finalement sourire à la Limbourgeoise, vainqueur 6-3, 4-6, 7-6 (8/6).

Le triomphe de Clijsters confirme, si besoin en était, son retour au premier plan, moins de six mois après le début de sa deuxième carrière et son succès à l’US Open. Mais la résistance offerte par Henin, qui avait moins de kilomètres dans les jambes, prouve que son come-back est tout aussi percutant et qu’il faudra très rapidement compter sur elle au sommet de la hiérarchie mondiale.

Un sommet dont s’est, par ailleurs, un peu plus rapproché Yanina Wickmayer, qui a battu l’Italienne Flavia Pennetta (WTA 12) 6-3, 6-2 en finale du tournoi d’Auckland. Le succès de l’Anversoise en Nouvelle-Z

élande, le troisième de sa carrière, dans une épreuve du même niveau, voire supérieur à celui de Brisbane (le prize-money était identique, mais il y avait cinq joueuses du top 20 au départ contre deux seulement en Australie) est épatant et en dit long sur son caractère. Surtout au vu des semaines troubles qu’elle a vécues pendant l’entre-saison à la suite de la suspension d’un an que lui a infligée le Tribunal antidopage flamand pour négligence dans la gestion de ses « whereabouts ». Une sanction, rappelons-le, invalidée par l’ordonnance d’un tribunal (civil) de Bruxelles mais qui doit encore être réexaminée au fond.

Les résultats du week-end auront des répercussions sur le nouveau classement mondial, qui sera publié ce lundi. Wickmayer, qui confirme que sa demi-finale à l’US Open n’était pas un « one shot », devrait gagner une place et se retrouver 15e, tandis que Clijsters devrait en grappiller deux et venir la talonner à la 16e place. Quant à Henin, selon les règlements de la WTA, elle devra attendre d’avoir disputé trois tournois avant d’être classée à nouveau. Puisqu’elle a décidé de renoncer à aller à Sydney cette semaine, en raison d’une douleur à la cuisse gauche, ce ne sera pas avant le 22 février, après qu’elle a disputé l’Open d’Australie et le tournoi de Dubaï.

Si elle poursuit sur sa lancée, elle devrait rapidement rejoindre les deux autres dans le top 20. Et il n’est pas interdit de penser que, boostées par l’émulation qui les anime, Clijsters, Henin et Wickmayer seront toutes les trois dans le top 10 à la fin de l’année, ce qui constituerait une grande première dans l’histoire du tennis belge.

On croyait avoir tout vu il y a quelques années. La suite, encore plus belle, est peut-être pour bientôt.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.