Tia Hellebaut reprend de l’altitude

090728pap003.jpg
Retour

Et la rumeur se transforma en certitude… Après Kim Clijsters et Justine Henin, Tia Hellebaut a bien, à son tour, annoncé son retour à la compétition ce mardi 16 février… jour de son 32e anniversaire avec comme objectif à long terme les JO de Londres, en 2012. Le sport belge n’en finit décidément plus de récupérer ses stars féminines !

La nouvelle était dans l’air depuis plusieurs semaines et s’était faite de plus en plus insistante depuis que l’Anversoise avait participé de manière très énergique à un stage de 7 semaines à Stellenbosch, en Afrique du Sud, en décembre et janvier, avec le groupe d’athlètes dirigés par Wim Vandeven, son compagnon. Elle ne pouvait plus éternellement se cacher, comme elle l’avait volontairement fait la semaine dernière lors de la remise des Spikes d’or et du meeting de Gand, où sa silhouette d’athlète de haut niveau retrouvée n’aurait pas manqué d’éveiller les soupçons…

« Au départ, nous comptions attendre jusqu’à cet été avant d’annoncer la nouvelle », explique Vandeven, qui a également retrouvé ses prérogatives de coach de la championne olympique de Pékin aux côtés d’Eline Berings (100 m haies), Hans Van Alphen (décathlon) et Sara Aerts (heptathlon) ses trois autres athlètes de pointe. « Notre premier objectif était l’Euro en salle 2011, à Paris et j’avais estimé la durée de sa “reconstruction” à un an, voire un an et demi. Mais, comme les choses se sont tellement bien passées ces derniers temps à l’entraînement et qu’il devenait de plus en plus difficile de maintenir le secret, nous avons décidé d’officialiser la nouvelle plus tôt que prévu. »

C’est fin septembre que Hellebaut, qui avait mis fin à sa – première – carrière le 5 décembre 2008 avant d’accoucher d’une fille, Lotte, le 9 juin 2009, dit avoir pris la décision de rempiler, « le 26 très précisément. Après avoir vu Kim et Justine annoncer leur retour, je me suis demandé si cela serait possible en athlétisme. Une petite voix m’a dit “Ne serait-il pas temps d’essayer de sauter à nouveau 2 m en tant que maman ?” L’appel du sport était là et j’ai trouvé que c’était un beau défi. J’en ai directement parlé à Wim, qui est tombé des nues, et le 27, nous étions sur la piste ! »

Depuis, vite convaincue d’avoir fait le bon choix, Tia Hellebaut a aussi réglé plusieurs problèmes d’ordre pratique. Elle a renoncé à son emploi au sein de l’agence Golazo, qui l’avait accueillie lors de sa retraite sportive, et se retrouvera bientôt sur le payroll du Bloso, l’Adeps flamande. Elle a aussi décidé, sur les conseils de Kim Clijsters avec laquelle elle s’entretient régulièrement, de faire appel à une « nounou » pour s’occuper de sa fille lorsque ce sera nécessaire.

Même si elle s’entraîne déjà 6 jours sur 7 et qu’elle compte bien à terme « se battre pour les médailles », ses objectifs immédiats sont encore assez flous. Seule certitude, c’est bien en hauteur qu’elle reviendra et pas en épreuves multiples, sauf peut-être lors de la saison en salle.

« On y verra plus clair après le stage de quinze jours que nous allons effectuer à Tenerife durant les vacances de Pâques, dit-elle. Ce n’est qu’après celui-ci que nous établirons un calendrier des compétitions auxquelles je prendrai part cet été (NDLR : la Nuit de l’athlétisme, à Heusden, le 10 juillet, est la seule certitude à l’heure actuelle). Les championnats d’Europe de Barcelone ? C’est encore prématuré d’en parler. Je veux d’abord voir où j’en suis. »

Wim Vandeven est resté très évasif quand on lui a demandé quelle hauteur Tia avait déjà franchi à l’entraînement. Mais, à voir sa mine, on peut penser qu’elle saute déjà plus haut qu’il ne l’espérait au départ…

« Je suis fier et heureux qu’elle ait retrouvé la motivation qu’elle avait perdue après Pékin, dit-il. Le défi est excitant. »

CARTE D’IDENTITÉ

Naissance. 16 février 1978 à Anvers.

Mensurations. 1,82 m, 61 kg.

Résidence. Tessenderlo

Club. AT84 Anvers.

Entraîneur. Wim Vandeven.

PALMARÈS

JO. 12e 2004, 1re 2008 – CM. 6e 2005, 14e 2007 – CE. 1re 2006.

CMI. 5e 2004 (pentathlon), 6e 2005, 1re 2008 (pentathlon).

CEI : 1re 2007, 14e 2000 (pentathlon.)

Records personnels. Hauteur : 2,05 m (plein air et indoor). Heptathlon : 6.201 pts. Pentathlon (indoor) : 4.877 pts.

Récompenses. Sportive de l’année 2008. Trophée national du Mérite sportif 2006 (avec Kim Gevaert). Spike d’or 2006 et 2008.

VANDE WEYER,PHILIPPE
Cette entrée a été publiée dans Sport, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.